Le blog de l'actualité radicale de Pascal-Eric Lalmy

Mon ancien blog sera consacré à partir de la rentrée à l'actualité politique. J'ai désormais un nouveau site personnel http://lalmy.unblog.fr/

Ma photo
Nom :
Lieu : Osny, Val d'oise, France

Pascal-Eric Lalmy, conseiller municipal de Osny et président du PRG95, mes blogs illustrent la diversité de mes engagements.

Retrouvez-moi sur mon nouveau site personnel

Lalmy 2008

mercredi, janvier 19, 2005

Débat sur le traité Européen

Mon intervention dans le cadre du débat interne du PRG sur la Constitution Européenne, ou pourquoi il faut voter oui.

Si on fait un peu d'histoire on constate que :

traité de Nice 2001

traité d'Amsterdam 1997

traité de Maastricht 1992

Nous sommes en 2005 et on nous propose de ratifier le nouveau traité
qui d'ailleurs je vous le rappelle, n'est pas une constitution. Ce qui
explique en partie pourquoi il aborde des sujets et des thèmes qui
n'ont rien à voir avec une Constitution.
En tout cas le rythme des traités peut nous laisser penser qu'on nous
proposera un nouveau texte d'ici 4 à 5 ans. D'une part parce que le
processus d'élergissment va se poursuivre, d'autre part parce que la
mondialisation/globalisation va s'approfondir, enfin parce que les
relations internationales connaitront des évolutions que nous ne
soupçonnons même pas (à mon avis).

Ensuite il est inutile de s'envoyer des anathèmes à la figure. Cela
n'avance pas à grand chose. Toutefois on peut quand même faire un
constat, ce traité est meillerur que le traité de Nice, il s'inscrit
dans la continuité de la construction européenne et enfin le principe
d'unanimité préside aux décisions de l'UE depuis longtemps. D'ailleurs
je pense que la situation serait assez cocace si le traité de Nice
avait mis fin à l'unanimité et si le traité qui nous est proposé
pouvait nous être imposé par nos 24 partenaires. L'argument consistant
à dire qu'on ne peut pas réviser le traité est un cache misère, un
chiffon rouge, la preuve on est en train de réviser le traité de Nice
finalement et le débat a lieu parce que le nouveau traité doit être
adopté à l'unanimité.
En conséquence de quoi quelque soient leurs dénégations celles et ceux
qui s'opposent à ce traité s'opposent à la construction européenne
telle qu'elle se fait aujourd'hui (ce qui ne signifie pas qu'ils sont
anti-européens). Ce faisant ils font le jeu des libéraux qui veulent
une Europe purement économique, car si ce traité n'est pas adopté il
est évident qu'on aura un projet moins ambitieux à la place, les
Britannique notamment n'accepteront jamais un traité qui irait plus
loin sur les questions politiques et sociales que le texte de VGE. Et
rassurez vous les banquiers n'attendront pas les Nations pour faire
l'Union, la preuve la bourse de Londres est passée à l'Euro et se
fiche royalement (lol) de l'avis des Britanniques sur la question. Il
faut donc être conscient des enjeux et des responsabilités que l'on
prend en votant non. Il n'y a pas de place pour les bons sentiments
dans cette histoire, que chacun assume ses responsabilités, une seule
chose est certaine rejeter le traité c'est rejeter une certaine idée
de l'Europe (politique, sociale, puissance) à mon avis et nous
renvoyer au projet Britannique avorté avec l'AELE. Evidemment le débat
est éminemment politique, donc passioné. Nous sommes face à des choix
qui ont des coûts politiques, sociaux, de souveraineté... et il nous
revient de faire la part entre les avantages et les inconvénients pour
prendre une décision.
Pour ma part vous le savez je suis favorable au traité car je crois
qu'il nous apporte beaucoup plus qu'il ne nous coûte. Car ne nous
berçons pas d'illusion le coût social et politique nous le payerons
quoiqu'il arrive dixit la directive Bolkenstein.
Alors si on pouvait en retirer des avantages politiques en avançant
dans la direction de l'Europe fédérale et au-delà de la République
monde que nous appelons de nos voeux ce serait quand même bien.

sites&blogs Annuaire politique