Le blog de l'actualité radicale de Pascal-Eric Lalmy

Mon ancien blog sera consacré à partir de la rentrée à l'actualité politique. J'ai désormais un nouveau site personnel http://lalmy.unblog.fr/

Ma photo
Nom :
Lieu : Osny, Val d'oise, France

Pascal-Eric Lalmy, conseiller municipal de Osny et président du PRG95, mes blogs illustrent la diversité de mes engagements.

Retrouvez-moi sur mon nouveau site personnel

Lalmy 2008

jeudi, juin 30, 2005

conseil régional consultatif des citoyen(ne)s handicapé(e)s

Dans le cadre de sa politique de développement de la démocratie participative, la Région a lance un appel à candidature pour le Conseil régional consultatif des citoyen(ne)s handicapé(e)s. 180 000 personnes sont concernées en Île-de-France. Ce conseil a pour objet de combler le déficit de participation des citoyen(ne)s handicapé(e)s à l’organisation et à la vie de la Région. Si vous souhaitez voter ou vous présenter aux élections, vous pouvez vous inscrire jusqu'au 5 juillet 2005 en téléchargeant le formulaire d'inscription en cliquant ICI !

blog de Jean Levain

Découvrez le blog de Jean Levain, conseiller régional PRG d'Ile de France
http://jeanlevain.typepad.com/

Les Radicaux à Cergy

Les militants PRG de Cergy se sont réunis le 29 juin autour d'Elisabeth Boyer, conseillère régionale d'Ile-de-France. Nous avons analysé ensemble les conséquences du vote du 29 mai et la situation social et économique des Français.
Les Radicaux de Gauche ont décidé de lancer une série d'initiative à la rentrée 2005 pour faire mieux connapitre leur action et rencontrer les "Energies" de Cergy-Pontoise.
Nous avons aussi réaffirmé notre volonté d'être présent aux élections cantonales, dans les cantons détenus par la droite en 2007 ou en 2008.
Merci à tous et bonnes vacances

revue de presse 30/06

En mal de réussite depuis le référendum, M. Hollande peine à se sortir
des "vents contraires"
LE MONDE | 29.06.05 | 13h23 • Mis à jour le 29.06.05 | 13h23
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3224,36-667357@51-627554,0.html

Le premier ministre reçoit les partis politiques, Front national inclus
le 29 juin 2005
http://www.stopinfos.com/?page=fr&id=451

Hollande à petits pas pour dépasser le oui et le non
jeudi 30 juin 2005 (Liberation - 06:00)
http://www.liberation.fr/page.php?Article=307820

Jean-Marie Le Pen vante à Moscou l'"Europe boréale"
LE MONDE | 29.06.05 | 13h46 • Mis à jour le 29.06.05 | 13h46
MOSCOU correspondance
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3214,36-667346@51-662200,0.html

La courbe du chômage se stabilise
jeudi 30 juin 2005 (Reuters - 08:57)
http://www.liberation.fr/page.php?Article=307880

Baisse du chômage de 0,1 % mais taux inchangé à 10, 2 %
LEMONDE.FR | 30.06.05 | 08h16 • Mis à jour le 30.06.05 | 10h11
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3224,36-667707@51-664759,0.html

UNEDIC Des mesures drastiques en perspective
http://www.humanite.presse.fr/journal/2005-06-29/2005-06-29-809552

Pas de revalorisation des allocations-chômage au 1er juillet
29/06/2005 - 20h41
http://www.boursier.com/vals/all/feed.asp?id=2956

Les ordonnances de juillet
http://www.humanite.presse.fr/journal/2005-06-29/2005-06-29-809556

Un Villepin minimaliste
Par Alain DUHAMEL
mercredi 29 juin 2005
http://www.liberation.fr/page.php?Article=307455

L'Élysée se réjouit des premiers pas du chef du gouvernement
Philippe Goulliaud
[29 juin 2005]
http://www.lefigaro.fr/politique/20050629.FIG0113.html

La petite carotte et le bâton de Sarkozy à La Courneuve
Par Marc PIVOIS
jeudi 30 juin 2005 (Liberation - 06:00)
http://www.liberation.fr/page.php?Article=307809

Sarkozy s'engage à La Courneuve
Mis en ligne le 29 juin 2005
http://news.tf1.fr/news/france/0,,3229009,00.html

Nicolas Sarkozy propose un plan de prévention à La Courneuve
29/06/2005 - 20h03
http://www.boursier.com/vals/all/feed.asp?id=2953

Nicolas Sarkozy :
«Mes idées avancent»
[30 juin 2005]
http://www.lefigaro.fr/politique/20050630.FIG0164.html?114135

Le porte-voix du patronat
http://www.echos-judiciaires.com/lire_article.php?idj=543&id_article=3095&rubrique=ERNEST-ANTOINE+SEILLIERE

La fragilité
Par Sorj CHALANDON
mardi 28 juin 2005 (Liberation - 06:00)
http://www.liberation.fr/page.php?Article=307179

Ernest-Antoine Seillière, président du patronat européen à partir de
vendredi
AP | 30.06.05 | 12:28
http://permanent.nouvelobs.com/societe/20050630.FAP5725.html?1133

Lettre ouverte à Dominique de Villepin
PAR GUILLAUME KLOSSA *
[30 juin 2005]
http://www.lefigaro.fr/debats/20050630.FIG0152.html?073056

Mieux expliquer l'Union
PAR MICHEL HERBILLON *
[29 juin 2005]
http://www.lefigaro.fr/debats/20050629.FIG0311.html?073056

Le plan B, c'est le plan Blair
Par Jean-François DENIAU*, de l'Académie française
[29 juin 2005]
http://www.lefigaro.fr/debats/20050629.FIG0360.html?073056

Une nouvelle Europe politique, par Dominique de Villepin
LE MONDE | 29.06.05 | 13h19 • Mis à jour le 29.06.05 | 13h19
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3232,36-667327,0.html

mercredi, juin 29, 2005

Les deux républiques

Par Jean-Michel BAYLET

Jean-Michel BAYLET est président du Parti radical de gauche.

pix
mercredi 29 juin 2005
pix


pix pix pix pix

un certain nombre d'anciens grands commis de l'Etat, Jean-Pierre Chevènement, Nicolas Dupont-Aignan, et quelques autres, s'emploient à faire fonds de commerce personnel de ce qui appartient en propre à l'ensemble des Français, c'est-à-dire la république.

En même temps qu'ils tentent de fonder sur l'idée de république leurs entreprises politiques conservatrices, ils en délivrent une vision profondément corrompue. Le succès très relatif de leurs projets de conquête, sur cette base, de positions de pouvoir aurait pu justifier l'indifférence à pareil dévoiement de l'idée fondatrice des sociétés politiques modernes. La perversion de l'image, cependant, chemine au point que, à propos du référendum sur la Constitution européenne, Philippe Val (1) a pu soutenir que les démocrates étaient pour le oui, quand les républicains étaient pour le non. C'était confondre la république avec ceux qui en sont les égarés, et obliger à la mise au point. On fera un crédit excessif aux nouveaux «soldats de l'an II» ­ c'est ainsi que s'avance Jacques Nikonoff, le président d'Attac ­ en énonçant qu'il y a deux conceptions de la république, la leur et, très certainement, la vraie.

La république selon M. Dupont-Aignan, qui a la circonstance atténuante d'être sorti de l'ENA avec la promotion «Liberté-Egalité-Fraternité», se confond à l'évidence avec l'Etat, dont, par vocation et par formation, il s'est fait le serviteur zélé. L'Etat centralisateur, s'entend, qui assure à ses agents les pleins pouvoirs sur des citoyens dont l'assujettissement est justifié par l'exigence de servir la nation. Un Etat qui serait menacé dans sa fonction de lieu essentiel de pouvoir aussi bien par le déploiement des libertés locales que par la mise en commun de compétences à l'échelle de l'Europe. Pour servir une nation elle-même exposée, par l'immigration, à des atteintes dans sa consistance ou, par l'ouverture des frontières, au désagrément de la concurrence des moins nantis.

La conception de Jean-Pierre Chevènement est-elle tellement différente ? Lorsqu'il expose, après les régionales de 2004, que M. Raffarin «a péché par girondinisme» ? Lorsqu'il voit dans le résultat des consultations statutaires outre-mer de décembre 2003 «une claque pour les potentats locaux seulement désireux d'accroître leur pouvoir» ? Quand il faut, selon lui, que «la France retrouve un Etat stratège», alors que l'introduction de l'euro «nous met dans la main d'institutions européennes irresponsables» ? Lorsqu'il redoute le poids des «élites mondialisées», en appelle à la démocratie «endogène», et développe une vision du pacte républicain dont il est peu de dire qu'elle est nationale ?

Cette conception de la république doit beaucoup, à la vérité, à des régimes qui n'avaient rien de républicain. Elle est l'héritière directe de l'effort de centralisation politique, d'uniformisation des règles et d'étouffement des cultures locales qui a caractérisé l'Ancien Régime. Elle est l'exact reflet de la vision de la loi et de l'ordre qui était celle du premier Empire. La république des souverainistes, c'est la république des préfets de Napoléon. Quand elle ne flirte pas avec la nostalgie douteuse de la terre et des morts, elle se nourrit des mythes d'une époque dépassée, celle d'une France qui pouvait être grande à elle seule, forte d'une population homogène, du moins dans son hexagone, solide par l'uniformité de son droit, au besoin assurée par la force, de Dunkerque à Tamanrasset.

Cette république-là ne peut qu'être aveugle aux transformations de la société française, au besoin de respiration, à leur rythme, de ses territoires, à la demande de reconnaissance de sa nouvelle diversité culturelle, à la nécessité de son alliance avec les autres peuples d'Europe.

L'erreur essentielle commise par les souverainistes est de croire que la république se construit à partir du pouvoir, ou de la conception que l'on en a, alors qu'elle est, fondamentalement, l'oeuvre des citoyens.

La république n'est autre que ce que les citoyens entendent, librement, mettre en commun pour former une société capable d'assurer la paix civile, les libertés, la solidarité et le progrès. L'idée républicaine n'assigne a priori aucun périmètre au développement de ces objectifs. Aux citoyens de choisir, à un moment et en un lieu donnés, le cadre de leur vie commune et, le cas échéant, d'en combiner plusieurs. Si l'Etat, tel qu'on l'a connu sous la IIIe République, a pu former le cadre légitime du déploiement des principes républicains, ceux-ci peuvent parfaitement s'épanouir à l'échelle de collectivités plus réduites ­ communes, départements, régions ­ ou d'un espace plus considérable, en particulier celui du continent européen. L'idéal républicain ne sera en réalité pleinement satisfait que lorsque les principes dont il est fait trouveront à s'exprimer jusqu'au niveau de la planète entière.

La région est républicaine lorsqu'elle assure la péréquation des moyens dont disposent les collectivités qui la forment, sans les dominer. L'Etat est républicain lorsque, dans le respect des particularismes et sans imposer une uniformité qui ne serait pas justifiée par l'identité des situations, il veille à la solidarité des régions qui le composent. L'idée républicaine fait son chemin en Europe lorsque la politique de cohésion permet le rattrapage économique et social des pays, ou des régions, en retard de développement. A fortiori lorsque est proposé aux citoyens de l'Union de former entre eux une nouvelle société politique où ils pourront, par l'intermédiaire de leurs représentants, prendre les décisions utiles à leurs intérêts communs, sous la protection d'une charte des libertés les préservant des atteintes du pouvoir ou des risques de la discrimination.

Opposer l'Europe à la république est un contresens. La vraie république, comme l'humanité, n'a pas de frontières.

(1) Le Référendum des lâches, le Cherche-Midi, Paris.

mardi, juin 28, 2005

STIFF

STIF : Manifestation des élus du Conseil régional d'IDF en riposte au gouvernement

Transports : manifestation d'élus franciliens de gauche PARIS, 28 juin 2005 (AFP) - Une centaine d'élus de gauche d'Ile-de-France, conduits par le président de la région Jean-Paul Huchon, ont distribué des tracts mardi gare du Nord à Paris, pour protester contre les conditions financières de la décentralisation des transports régionaux. Tous les partis de gauche étaient représentés par des conseillers régionaux, conseillers généraux, maires, ceints de leur écharpe tricolore. Deux présidents de conseils généraux, Christian Favier (PCF, Val-de-Marne) et Michel Berson (PS, Essonne) ainsi que Patrick Braouezec (PCF), président de la communauté d'agglomérations de Plaine Commune participaient à la manifestation. Les présidents de groupe de la région étaient tous là : Jean-Paul Planchou (PS), Jean-Vincent Placé (Verts), Gabriel Massou (PCF), Elisabeth Boyer (PRG), Jean-Luc Laurent (MRC). "Combien pour remplacer les trains vétustes ? 0 euro ! combien pour que les rames ne soient plus bondées ? 0 euro ! Combien pour en finir avec les pannes et les retards ? 0 euro", dit le tract, qui fait valoir que le gouvernement "privilégie la politique du pire" en refusant d'"apporter le moindre euro" pour "assurer aux Franciliens un service public des transports de qualité". "Ne nous résignons pas, combattons ensemble", dit encore le texte. "C'est très injuste, il faut qu'on ait au moins ce qu'ont eu les autres régions" pour la remise à niveau des matériels de transport, a souligné devant la presse M. Huchon. L'Ile-de-France assure 60% des transports ferroviaires passagers de l'ensemble du pays. Les autres régions ont reçu, à partir de 2000, 200 millions d'euros par an pour l'entretien et la rénovation de leurs moyens de transports régionaux. M. Huchon espère que l'Etat "corrigera sa copie" d'ici la prochaine commission permanente de la région, le 13 juillet, et proposera éventuellement un texte de loi en ce sens. Il a rencontré lundi Nicolas Sarkozy, en tant que président du conseil général des Hauts-de-Seine, qui a été selon lui "plutôt encourageant". Il doit être reçu mercredi soir par le ministre des transports Dominique Perben. chc/cgd/swi

lundi, juin 27, 2005

Le Ministre-président (de l'UMP)

Le Ministre-président (de l’UMP) casse la baraque façon bistrot du commerce. Il faut « nettoyer » les cités, et les futurs karcherisés applaudissent des deux mains. Les « âmes sensibles » qui s’offusquent de l’hyper activité du Ministre-président (de l’UMP) ne sont que des « nouveaux censeurs » qui attaque le « nouvel homme à abattre ». Pourtant les excès de langage et l’hyperactivité de Ministre président (de l’UMP) doivent nous inquiéter.

Ainsi, comme aux plus sombres heures du totalitarisme, si la géniale politique de celui dont l’ami, Patrice Hortefeux (futur ministre de la propagande ?), dit : "Il parle vrai, il agit carré, il imagine avec audace et il obtient des résultats" échoue c’est évidemment à cause d’une conspiration de saboteurs ! D’ailleurs, la chasse aux « erreurs » est lancée et dès aujourd’hui s’étale dans la presse le récit du scandale de Grenoble.

Parallèlement les députés UMP sonnent la charge contre une institution judiciaire jugée trop laxiste. M. Poniatowski, député du Val d’Oise, déclarait par exemple le 20 juin lors de l’inauguration des locaux provisoires de la gendarmerie de Parmain, « La police et la gendarmerie font un travail tout à fait remarquable et ont réussi à faire baisser l’insécurité lors de deux dernières années. Le problème, aujourd’hui, c’est la Justice qui n’appliquent pas les lois », et il s’interrogeait au sujet du Val d’Oise « Comment se fait-il que les détenus sont de moins en moins nombreux en prison ? »

L’Etat-UMP a trouvé ce qui va mal en France : « La Justice fait mal son travail ». En réalité derrière cette déclaration simpliste il s’agit de remettre en question l’Etat de droit. De toute part on s’emploie en réduire les marges de manœuvre de la Justice : on réduit ses moyens, on l’attaque dans la presse, on dénonce ses erreurs et ses lenteurs.

On veut substituer à la justice pénale une justice politique façon Vychinski. Pour y parvenir, la population est l’objet d’une intense mise en condition idéologique. Celle-ci est relayée avec diligence par les médias séduis par la politique spectacle du Ministre-président (de l’UMP).

samedi, juin 25, 2005

revue de presse 25/06

Villepin invite les partis, dont le FN
NOUVELOBS.COM | 25.06.05 | 11:30
http://permanent.nouvelobs.com/politique/20050625.OBS1408.html

Le non de gauche planche sur son avenir
Ce samedi, réunion des comités issus de «l'appel des 200».
samedi 25 juin 2005 (Liberation - 06:00)
http://www.liberation.fr/page.php?Article=306727

Le débat sur les institutions ressurgit au PS
N. B.
[25 juin 2005]
http://www.lefigaro.fr/politique/20050625.FIG0146.html?223426

Le PCF revendique 4 000 nouveaux adhérents
Rodolphe Geisler
[25 juin 2005]
http://www.lefigaro.fr/politique/20050625.FIG0149.html?223426

Les homosexuels marchent à Paris pour le droit au mariage
25/06/2005 - 17h03
http://www.boursier.com/vals/all/feed.asp?id=2824

Récidive : Sarkozy persiste et durcit encore le ton
NOUVELOBS.COM | 25.06.05 | 08:58
http://permanent.nouvelobs.com/societe/20050625.OBS1391.html

22, v'là les juges
Par Mathieu LINDON
samedi 25 juin 2005 (Liberation - 06:00)
http://www.liberation.fr/page.php?Article=306640

Bientôt une loi sur la récidive
Philippe Goulliaud et Bruno Jeudy
[25 juin 2005]
http://www.lefigaro.fr/politique/20050625.FIG0143.html?224142

Le vif du sujet
Alexis Brézet
[23 juin 2005]
http://www.lefigaro.fr/debats/20050623.FIG0188.html?072623

Ordonnances: Villepin regrette l'opposition de l'UDF
AP | 22.06.05 | 21:18
http://permanent.nouvelobs.com/politique/20050622.FAP4054.html?2033

Obstacles syndicaux et juridiques en vue
François-Xavier Bourmaud
[23 juin 2005]
http://www.lefigaro.fr/politique/20050623.FIG0055.html

Le gouvernement veut étendre le contrat "nouvelle embauche"
LE MONDE | 25.06.05 | 13h49 • Mis à jour le 25.06.05 | 13h49
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3224,36-666246@51-664759,0.html

Heurs et malheurs des 35 heures
Mis en ligne le 24 juin 2005
http://news.tf1.fr/news/economie/0,,3227944,00.html

Les 35 heures ont fait bondir la productivité des entreprises
http://www.latribune.fr/Tribune/Articles.nsf/ArticlesWeb/ID995E4AD6CDD1AE3CC125702A003524AE?OpenDocument

France : les 35 heures ont permis la création de 350.000 emplois
(Voila) (24/06/2005)
http://www.sophianet.com/snc/engine/all/arti111962070718916FA91B0E4018.html

L'ultraconservateur Mahmoud Ahmadinejad élu président iranien
samedi 25 juin 2005 (Reuters - 09:17)
http://www.liberation.fr/page.php?Article=306770

Mahmoud Ahmadinejad remporte l'élection présidentielle en Iran
LEMONDE.FR | 25.06.05 | 08h37 • Mis à jour le 25.06.05 | 18h08
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3218,36-666088@51-643170,0.html

Energies renouvelables : des décisions s'imposent
LE MONDE | 25.06.05 | 14h38 • Mis à jour le 25.06.05 | 14h38
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3232,36-666261,0.html

vendredi, juin 24, 2005

Sarkozy


Nicolas Sarkozy: Le coup d'Etat permanent contre la République?

"Nicolas Sarkozy, Ministre d'Etat et Ministre de l'Intérieur conserve la présidence du parti politique majoritaire. L'estocade portée au pacte républicain est sévère mais n'est malheureusement pas la première depuis que Jacques Chirac règne sur le RPR et l'UMP. Là où François Mitterrand avait toujours veillé à la neutralité de l'Etat en ne nommant aucun premier secrétaire national du PS à une fonction ministérielle, Jacques Chirac accédait à Matignon en conservant la présidence du RPR. Cette première confusion affichée entre l'intérêt de l'Etat et l'intérêt d'un groupe marquait insidieusement l'affaiblissement du projet républicain.

Dès lors pourquoi dénoncer la nomination de Nicolas Sarkozy? Parce que là où Jacques Chirac a instauré un système, la Chiraquie, comme un parasite sur la République, Nicolas Sarkozy se sert de cette plaie pour la gangrener à des fins personnelles et idéologiques.

Par son retour Place Beauvau pour raisons privées, le Président de l'UMP franchit le Rubicon dont il arpentait les berges depuis quelques années à la recherche du passage le plus aisé. Pour arriver, Nicolas Sarkozy n'a jamais hésité à piétiner les principes républicains sous couvert d'une positive-attitude. Ainsi, la
laïcité n'est plus stricte mais positive et autorise l'Etat à s'ingérer dans l'organisation du Culte musulman et demain à financer sa pratique faisant fi des dérives communautaires. La discrimination n'est plus honteuse mais devient positive pour rendre comestible le racisme latent, au risque d'ôter toute reconnaissance à celui qui, d'origine étrangère, parviendrait à une réussite personnelle ou
professionnelle. La liberté, n'en doutons pas, deviendra certainement positive en restreignant les droits fondamentaux au profit de la traque des présumés voyous.

Dans la droite ligne de ces attaques, le patron de la droite française utilise désormais le marasme institutionnel d'une Vème République essoufflée. En mettant les moyens de la sécurité de l'Etat au service de ses ambitions, il méprise par avance le rôle de garant des institutions et de l'unité française auquel il aspire. Il ose ce que de Marcellin à Pasqua aucun ministre de l'Intérieur parmi les moins scrupuleux n'avait tenté même s'il emprunte leur discours et leur méthode plus proche de l'Etat policier que de l'Etat de droit. Fustigeant les décisions de justices, il agrège le pouvoir judiciaire au nombre de ses compétences autoproclamées et accable la séparation des pouvoirs au profit du populisme ambiant.

Alors que les débats constitutionnels passionnent, peut-être faudrait-il s'interroger sur la nécessaire re-fondation du socle républicain comme projet pour tous les français. L'avènement d'une VIème République. Fondée sur les trois piliers que sont Liberté, Egalité, Fraternité, elle préserverait notamment des dérives personnelles du pouvoir mais aussi mafieuses par l'instauration d'une morale et d'un statut de l'élu. Ainsi le rôle du Conseil constitutionnel pourrait être accru et sa composition revue pour mieux contrôler ceux qui portent l'exercice du pouvoir. Elle instaurerait une procédure de destitution du Président de la République. Elle interdirait définitivement le cumul des mandats et limiterait le nombre de mandats successifs. Qui plus est, elle fixerait un âge maximum pour se présenter aux élections. Elle responsabiliserait les élus en les
privant à vie de mandat pour toute condamnation infamante mais aussi en leur donnant les moyens, y compris financiers, d'assumer leur fonction. En somme elle serait républicaine.


Nous le savons, Nicolas Sarkozy se croit un destin d'Homme d'Etat. Si tel était le cas, peut-être devrait-il s'interroger sur les failles de notre organisation publique plutôt que de les utiliser. Le débat de 2007, ne devra donc pas se focaliser uniquement sur les orientations économiques ou sociales qu'il ambitionne pour la France mais aussi sur la réflexion philosophique qui l'anime pour que là où la République incarne la soudure d'un peuple, Nicolas Sarkozy n'organise pas une fracture à l'américaine.

Gardons à l'esprit qu'en tombeur de la Chiraquie, il permettra la fin d'un système mais qu'en Président de la République il augurera peut-être la fin d'un régime.

Guillaume LACROIX
Président de la Fédération de l'Ain

débat laïcité - rappel

L'avenir de la laïcité

Thierry Jeantet et la fédération de l'Orne du PRG vous invitent à un débat sur l'avenir de la laïcité le 25 juin 2005 à Mortagne au Perche.

Vous pouvez télécharger l'invitation à l'adresse suivante :
http://www.chez.com/prgcergy/ORNERADICALE3.pdf

Communiqué de presse 24/06

Inscription de la devise de la République au fronton des bâtiments publics et des écoles de Cergy

A l’occasion du centenaire de la loi de séparation des Eglises et de l’Etat et dans le cadre de la mise en place de la nouvelle signalétique urbaine, Pascal-Eric Lalmy, conseiller municipal de Cergy, présentera au nom de la majorité municipale une motion portant sur l’inscription de la devise de la République sur les écoles et les bâtiments publics de Cergy lors du conseil municipal du 30 juin 2005.

Pascal-Eric Lalmy

Conseiller municipal PRG de Cergy

Le pacte Républicain pour le XXIe siècle

La citoyenneté française est un principe désincarné. Fondée sur les idées des Lumières elle se traduit par un arrachement irrémédiable à toute détermination sociale, biologique, religieuse ou territoriale. C’est d’ailleurs en cela que le pacte républicain s’appuie sur le principe de laïcité et s’oppose donc au communautarisme.

Le communautarisme constitue aujourd’hui une nouvelle forme de dialectique réactionnaire. Il préconise le retour vers les valeurs familiales, religieuses et culturelles traditionnelles. Or celles-ci ont pour effet d’enfermer l’individu dans un carcan identitaire. Ce en quoi elles s’opposent à la pensée universaliste qui fonde le principe laïque.

Bien que le citoyen ne puisse être compris en faisant abstraction de ses composantes sociales et culturelles, on ne peut pas l’y enfermer. Et le citoyen doit avoir le droit de choisir et de revendiquer librement sa ou ses appartenances culturelles et de révoquer ces choix s’il le désire. Mais il ne suffit pas de proclamer des égaux pour en faire.

Les revendications communautaires se nourrissent d’ailleurs des déficits de citoyenneté et des demandes égalitaires insatisfaites dans un cadre de compétition sociale de plus en plus dure. La marginalisation de certaines populations est contradictoire avec les principes démocratiques les plus élémentaires et conduit logiquement à la remise en cause d’un ordre sociale contestable.

C’est en se situant rigoureusement du coté du juste, de la raison et de l’individu que la République doit mettre en place les instruments d’une véritable égalité des chances. Celle-ci ne peut se réaliser que dans un cadre laïque et universaliste. En effet l’individu pris dans sa globalité doit pouvoir se réaliser librement et l’Etat a pour mission de compenser les handicaps sociaux et culturels de chacun en fonction de ses besoins, pour que tous jouissent effectivement des mêmes droits et libertés.

La Karcherisation ne saurait donc être la solution. Ce n’est pas en plaçant une chape de plomb sur la misère sociale et culturelle que l’on reforgera les liens rompu d’une société mixte et pluriculturelle en quête de repères et de projets communs.

revue de presse

La région Ile-de-France confirme son refus de siéger au syndicat des transports
AP | 23.06.05 | 18:47
http://permanent.nouvelobs.com/politique/20050623.FAP4297.html?1803

Dominique de Villepin recadre Nicolas Sarkozy
Fri June 24, 2005 9:17 AM CEST
http://www.reuters.fr/locales/c_newsArticle.jsp?type=topNews&localeKey=fr_FR&storyID=8884214

Affaire Crémel : Villepin calme le jeu
Avec AFP.
[24 juin 2005]
http://www.lefigaro.fr/france/20050624.FIG0285.html?100149

La saillie de Sarkozy condamnée par la Justice
Par Jacqueline COIGNARD
vendredi 24 juin 2005 (Liberation - 06:00)
http://www.liberation.fr/page.php?Article=306443

Au PS, menaces de fissures dans le bloc hollandais
vendredi 24 juin 2005 (Liberation - 06:00)
http://www.liberation.fr/page.php?Article=306415

Les socialistes recherchent une synthèse sur leur vision de l'Europe
Nicolas Barotte
[24 juin 2005]
http://www.lefigaro.fr/politique/20050624.FIG0005.html?071022

Les refondateurs du PCF râlent contre Marie-George Buffet
vendredi 24 juin 2005 (Liberation - 06:00)
http://www.liberation.fr/page.php?Article=306414

Maux et merveilles de la RTT
Par Muriel GREMILLET
vendredi 24 juin 2005 (Liberation - 06:00)
http://www.liberation.fr/page.php?Article=306395

France: la semaine de 35 heures a permis de créer 350 000 emplois
http://www.swissinfo.org/sfr/swissinfo.html?siteSect=143&sid=5895452&cKey=1119571272000

RTT : le gain de temps ne compense pas les attentes sur le pouvoir d'achat
François-Xavier Bourmaud
[24 juin 2005]
http://www.lefigaro.fr/eco-monde/20050624.FIG0217.html

L'impact de la réduction du temps de travail sur l'emploi et la productivité des entreprises à la loupe
LEMONDE.FR | 24.06.05 | 08h44 • Mis à jour le 24.06.05 | 09h35
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3224,36-665693@51-659305,0.html

Le « Karcher » passe mal à La Courneuve
http://www.humanite.presse.fr/journal/2005-06-23/2005-06-23-809170

L'homme qui voulait privatiser l'Intérieur
http://www.humanite.presse.fr/journal/2005-06-23/2005-06-23-809167

Le chef de l'Etat donne sa feuille de route à la Halde
Ph. G.
[24 juin 2005]
http://www.lefigaro.fr/politique/20050624.FIG0160.html?074702

La HALDE à pied d'oeuvre
http://archquo.nouvelobs.com/cgi/articles?ad=societe/20050623.OBS1191.html&host=http://permanent.nouvelobs.com/

Le 29 mai et la démocratie, par Thierry de Montbrial
LE MONDE | 23.06.05 | 13h37 • Mis à jour le 23.06.05 | 16h13
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3232,36-665337,0.html

La PAC, un enjeu d'avenir
PAR BERNARD ACCOYER * ET JOSSELIN DE ROHAN **
[24 juin 2005]
http://www.lefigaro.fr/debats/20050624.FIG0149.html?071956

Blair veut moderniser l'UE
Tanguy Verhoosel,Bruxelles
http://www1.laliberte.ch/news_international.cfm?id=175630

L'Allemagne paraît prête à lâcher la France sur la PAC
LE MONDE | 23.06.05 | 13h51
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3214,36-665353@51-628820,0.html

Le blairisme s'invite dans la campagne allemande
Par Odile BENYAHIA-KOUIDER
jeudi 23 juin 2005 (Liberation - 06:00)
Berlin de notre correspondante
http://www.liberation.fr/page.php?Article=306150

Blair veut s'inviter dans la campagne électorale allemande
http://www.rtl.fr/rtlinfo/info_chroniquesint.asp?rubid=17313&chroni_id=302175

Blair défend sa vision d'une Europe moderne
Bruxelles : de notre correspondant Pierre Avril
[24 juin 2005]
http://www.lefigaro.fr/europe/20050624.FIG0031.html?100533

Carl Schmitt et la revendication contemporaine de radicalité, par Robert Redeker
LE MONDE | 23.06.05 | 13h29 • Mis à jour le 23.06.05 | 13h29
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3232,36-665375,0.html

Tous égaux face à la santé?

INVITATION A LA DEUXIEME CONFERENCE AUX FAMILLES DE L'UFAL
Le samedi 25 juin 2005 à 10.00 à Carrières-sous-Poissy
Salle Robert - Rue de la Chapelle - Accueil "café-croissants" dès 9h45 s
ur
" Tous égaux devant la Santé ? "
Comment serons-nous soignés demain ?
Quel avenir pour l'hôpital public de Poissy Saint - Germain ?
Avec la participation notamment de: Lucette GUIBERT, Présidente du "Collectif Santé Solidarité Soins" (C3S) et de Eddie AIT, Conseiller Régional d'Ile-de-France (PRG), Administrateur de l'hôpital de Poissy - Saint Germain

jeudi, juin 23, 2005

refonder l'égalité

Le président de la République a installé le 23 juin la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité. Celle-ci a pour mission de combattre toutes les formes de discrimination - racisme, sexisme, intolérance religieuse, homophobie.

Cette « HALDE » devra rénover la méritocratie républicaine. En restant dans la tradition républicaine. Il n’est pas question de mettre en œuvre des mesures de discrimination positive mais de « lever les obstacles » qui empêchent les uns et les autres d’occuper leur juste place dans la société. Cette vision, qui s’inscrit dans la tradition des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 « Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune ».

Pourtant le principe politique ne doit-il pas être soumis, parfois, au principe de réalité ? Peut-on balayer d’un revers de la main des siècle de domination masculine, d’homophobie ou de racisme ? Les « handicaps » sociaux et culturels accumulés tout au long de l’histoire peuvent-ils être levés par la seule volonté politique, par des déclarations de principes ?

Ces questions méritent d’être soulevées et d’être débattues. Surtout qu’elles bousculent les valeurs et les certitudes qui soutiennent la société française. Mais une société bien malade aujourd’hui.

mardi, juin 21, 2005

Vous avez dit modèle social ?

Les récents débats qui ont agité la société française se sont, en partie, cristallisés autour de la question du modèle social français. La solidarité organisée par l’Etat pour porter secours aux plus faibles assure à une grande partie de la population un certain bien-être. Pourtant ce « modèle » a un coût social élevé, avec plus de 10% de chômeurs, des délocalisations qui laissent des régions entières sinistrées ou encore des quinquagénaires auxquels on a plus rien offrir.

Aujourd’hui l’extrême gauche et les syndicats se sont autoproclamés champions de ce « modèle » et toute remise en question, tout esprit critique semble interdit. La moindre proposition est taxée d’ultralibéralisme. Il est actuellement interdit de s’interroger, à gauche comme à droite sur les évolutions que doit connaître la politique sociale de la France.

Cette situation est le résultat d’un héritage et d’une illusion. D’une part, la République n’a jamais su s’affranchir des structures profondes construites dès le XVIe siècle par les rois de France. Ces fondations sont solides et depuis Louis XIV le « super Etat » prend en charge tous les aspects de la vie des sujets, puis des citoyens. D’autre part, les Français ont l’illusion d’avoir construit une société parfaite, la République, dont l’un des symboles immuables, parmi d’autres, est le bac.

La France doit relever le défi de la modernisation de la République et de l’évolution de son pacte social. L’un ne saurait aller sans l’autre. Une nouvelle classe politique doit prendre le relais de celles et ceux qui nous ont conduit dans l’impasse référendaire. Il s’agit maintenant de lancer un vaste débat pour libérer les énergies, les projets et les audaces du génie Français.

La France ne saura relancer le projet Européen que si elle est forte et sur d’elle-même. Pour cela elle doit faire les réformes qui moderniseront la vie politique, la vie économique et la vie sociale du pays sans remettre en question les valeurs cardinale de la République : Liberté, Egalité, Fraternité.

revue de presse

Partielles : résultats contrastés
Olivier Pognon
[21 juin 2005]
http://www.lefigaro.fr/politique/20050621.FIG0155.html

Europe: le second tour en 2007
Par Paul QUINIO et Vanessa SCHNEIDER
mardi 21 juin 2005 (Liberation - 06:00)
http://www.liberation.fr/page.php?Article=305459

Echec de Bruxelles: l'UMP déplore le «plan blocage»
AP | 20.06.05 | 15:03
http://permanent.nouvelobs.com/politique/20050620.FAP3376.html?1416

Union européenne : Nicolas Sarkozy veut un nouveau moteur pour l'Europe
http://www.fenetreeurope.com/actu/2005/06/a_4325.htm

Principes de réalité
http://www.humanite.presse.fr/journal/2005-06-16/2005-06-16-808704

Le «non» français à la Constitution a déclenché la crise européenne,
selon Giscard d'Estaing
AP | 20.06.05 | 11:06
http://permanent.nouvelobs.com/etranger/20050620.FAP3316.html?1016

UE, le modèle du vivant
Par René PASSET
mardi 21 juin 2005
http://www.liberation.fr/page.php?Article=305465

Hollande et ses alliés veulent oublier le clivage du référendum
Myriam Lévy et Nicolas Barotte
[21 juin 2005]
http://www.lefigaro.fr/politique/20050621.FIG0143.html?071238

M. Emmanuelli pousse les non à prendre la tête du PS
LE MONDE | 20.06.05 | 13h43 • Mis à jour le 20.06.05 | 14h19
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3224,36-664003@51-627554,0.html

François Bayrou, une ambition sans moyens, par Jean-Baptiste de Montvalon
LE MONDE | 20.06.05 | 13h30 • Mis à jour le 20.06.05 | 13h30
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3232,36-664027,0.html

Jacques Chirac espère «un esprit de solidarité» au prochain G8
AP | 20.06.05 | 13:15
http://permanent.nouvelobs.com/etranger/20050620.FAP3345.html?1233

Grande mobilisation contre la pauvreté
Cameroon Tribune (Yaoundé)
16 Juin 2005
Publié sur le web le 16 Juin 2005
Jean Ngandjeu
http://fr.allafrica.com/stories/200506160149.html

Françafrique, «dernier clou sur le cercueil»
Par Thomas HOFNUNG
mardi 21 juin 2005
http://www.liberation.fr/page.php?Article=305463

Et si le Sénégal représentait l'Afrique à l'ONU ?
PAR ABDOULAYE WADE *
[21 juin 2005]
http://www.lefigaro.fr/debats/20050621.FIG0124.html?083213

Les conducteurs seniors respirent
mardi 21 juin 2005 (Liberation - 06:00)
http://www.liberation.fr/page.php?Article=305496

Freinage dangereux
Guillaume Tabard
[21 juin 2005]
http://www.lefigaro.fr/france/20050621.FIG0108.html

Dominique Perben donne un coup de freins aux radars automatiques
http://www.lerepairedesmotards.com/actu/2005/actu_050620_radar-feux-perben.htm

Crise dans les finances des transports d'Île-de-France
Bruno Jacquot
[21 juin 2005]
http://www.lefigaro.fr/eco-entreprises/20050621.FIG0200.html?073953

Transports : la politique de la chaise vide
Mardi 21 juin 2005
http://www.20minutes.fr/journal/grandparis/article.php?ida=54876

Stif: la gauche refuse le poste de pilotage
Les élus demandent à l'Etat de régler l'ardoise.
Par Thomas LEBEGUE
mardi 21 juin 2005 (Liberation - 06:00)
http://www.liberation.fr/page.php?Article=305505

Le Maroc accroît son influence sur l'islam de France
Thierry Portes
[21 juin 2005]
http://www.lefigaro.fr/france/20050621.FIG0294.html?075050

L'UOIF sort affaiblie des élections au Conseil musulman
LE MONDE | 20.06.05 | 14h09 • Mis à jour le 20.06.05 | 14h18
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3226,36-664005@51-652978,0.html

Cosmos-1, un satellite prêt à mettre les voiles
mardi 21 juin 2005 (Liberation - 06:00)
http://www.liberation.fr/page.php?Article=305538

lundi, juin 20, 2005

communiqué de presse

Décision indigne et injuste

Le gouvernement a annoncé la semaine dernière qu’il remettait à plus tard le redécoupage de la carte électorale pour les élections législatives. Or celle-ci date maintenant de 1986, elle aura donc plus de 20 ans lors du prochain scrutin. Peut-on penser que les évolutions démographiques du pays ne nécessitent pas un redécoupage en 20 ans ?

Ainsi, la 2e circonscription du Val d’Oise a aujourd’hui plus de 188 000 habitants ce qui en fait la plus grande de France. En 2007, les électeurs de cette circonscription ne seront pas équitablement représentés à l’Assemblée nationale. En effet ces électeurs « pèseront » un tiers de moins qu’un autre électeur du Val d’Oise et deux fois moins qu’un électeur national. Cette situation intolérable est contraire aux principes Républicains et démocratique.

Les Radicaux de Gauche contestent vivement la décision indigne et injuste qui a été prise par manque de courage par le gouvernement.


Pascal-Eric Lalmy

Conseiller municipal PRG de Cergy

Secrétaire National du PRG

impuissance

Impuissance

Le premier ministre a annoncé la semaine dernière qu’il remettait à plus tard le redécoupage de la carte électorale pour les élections législatives.. Or celle-ci date maintenant de 1986, elle aura donc plus de 20 ans lors du prochain scrutin. Peut-on penser que les évolutions démographiques du pays ne nécessitent pas un redécoupage en 20 ans ?

Ainsi, la 2e circonscription du Val d’Oise a aujourd’hui 188 134 habitants ce qui en fait la plus grande de France. En 2007, les électeurs de cette circonscription ne seront pas équitablement représentés à l’Assemblée nationale. En effet ces électeurs « pèseront » un tiers de moins qu’un électeur du Val d’Oise et deux fois moins qu’un électeur national. Cette situation intolérable est contraire aux principes Républicains.

Mais le gouvernement est aujourd’hui tellement affaiblit qu’il en est réduit à de la gesticulation politique. Le redécoupage est le premier défi auquel il aurait pu se confronter pour démontrer qu’il y avait une nouvelle impulsion. Finalement on constate un aveu d’impuissance.

Le gouvernement s’apprête à expédier les affaires courantes en attendant 2007. Nous sommes face à un gouvernement d’impuissance dont une habile rhétorique ne parvient même plus à masquer la vacuité du projet politique.

revue de presse 20/06

Sénatoriale partielle en Haute-Corse: élection de François Vendasi
http://fr.news.yahoo.com/050619/202/4gw52.html

Les Verts cherchent à trouver une ligne cohérente après la cacophonie de leur campagne référendaire
LE MONDE | 17.06.05 | 14h26 • Mis à jour le 17.06.05 | 14h26
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3224,36-663264,0.html

François Baroin veut établir un «pacte de confiance» avec l'outre-mer
Cayenne : de notre envoyé spécial Rodolphe Geisler
[20 juin 2005]
http://www.lefigaro.fr/politique/20050620.FIG0272.html?065913

Emmanuelli, «sans-culotte» à l'assaut du Parti socialiste
lundi 20 juin 2005 (Liberation - 06:00)
http://www.liberation.fr/page.php?Article=305266

Emmanuelli propose «l'unité» au courant Montebourg
Nicolas Barotte
[20 juin 2005]
http://www.lefigaro.fr/politique/20050620.FIG0275.html?065914

En Gironde, Laurent Fabius propose aux socialistes de se "rassembler fraternellement"
LE MONDE | 18.06.05 | 12h29 • Mis à jour le 18.06.05 | 16h35
BORDEAUX de notre envoyée spéciale
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3224,36-663687@51-627554,0.html

Coup de gueule et gueule de bois vert
lundi 20 juin 2005 (Liberation - 06:00)
http://www.liberation.fr/page.php?Article=305268

Les Verts se réconcilient sur l'Europe
R. G.
[20 juin 2005]
http://www.lefigaro.fr/politique/20050620.FIG0274.html?065913

Les musulmans de France optent pour la continuité
20/06/2005 - 07h13
par Tom Heneghan
http://www.boursier.com/vals/all/feed.asp?id=2622

CFCM : les musulmans se sont mobilisés
Thierry Portes
[20 juin 2005]
http://www.lefigaro.fr/france/20050620.FIG0248.html?073117

Les musulmans français proches du Maroc remportent l'élection au CFCM
LEMONDE.FR | 20.06.05 | 08h02 • Mis à jour le 20.06.05 | 08h05
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3226,36-663872@51-652978,0.html

Paris tente d'entretenir le discrédit sur Blair
http://news.tf1.fr/news/europe/0,,3226794,00.html

Paris met la pression sur Tony Blair
NOUVELOBS.COM | 19.06.05 | 12:13
http://permanent.nouvelobs.com/europe/20050619.OBS0624.html

L`Europe dans l`une des crises les plus aiguës de son histoire
Bruxelles, 19/06 -
http://www.angolapress-angop.ao/noticia-f.asp?ID=350114

L'Europe KO debout
lundi 20 juin 2005 (Liberation - 06:00)
http://www.liberation.fr/page.php?Article=305305

L'Europe dévastée après la guerre du budget
Bruxelles : de notre correspondante Alexandrine Bouilhet
[20 juin 2005]
http://www.lefigaro.fr/europe/20050620.FIG0378.html?074418

Europe, le blues des Balkans
Par Ferit HOXHA
lundi 20 juin 2005
http://www.liberation.fr/page.php?Article=305198

Générosité de façade
Par Esther DUFLO
Economiques
lundi 20 juin 2005
http://www.liberation.fr/page.php?Article=305202

L'Europe, un acteur de dimension mondiale
PAR BENITA FERRERO-WALDNER *
[20 juin 2005]
http://www.lefigaro.fr/debats/20050620.FIG0329.html?075705

Ouverture à Schirmeck du "mémorial de l'Alsace-Moselle"
Sun June 19, 2005 4:10 PM CEST
http://www.reuters.fr/locales/c_newsArticle.jsp?type=topNews&localeKey=fr_FR&storyID=8830815

Des décors reconstitués
Par Thomas CALINON
lundi 20 juin 2005 (Liberation - 06:00)
A Schirmeck
http://www.liberation.fr/page.php?Article=305254

Vent de critiques sur le projet de carte d'identité biométrique
LE MONDE | 16.06.05 | 13h09 • Mis à jour le 16.06.05 | 18h10
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3226,36-662759@51-662882,0.html

Identité électronique : il faut revoir la copie !
http://www.humanite.presse.fr/journal/2005-06-17/2005-06-17-808753

Projet de carte d'identité électronique: rapport
http://info.france2.fr/france/11617917-fr.php

La biométrie embarrasse l'Intérieur
Marie-Christine Tabet et Jean-Marc Leclerc
[17 juin 2005]
http://www.lefigaro.fr/france/20050617.FIG0324.html?075129

Semaine politique dominée par l'emploi avec le lancement des ordonnances
http://fr.news.yahoo.com/050619/202/4gw3x.html

Balladur: Sarkozy "un espoir solide pour la majorité de l'électorat" UMP
http://fr.news.yahoo.com/050619/202/4gwg6.html

Mario Vargas Llosa : «La "movida" libérale n'a pas eu lieu en France»
Propos recueillis par Alexis Lacroix
[20 juin 2005]
http://www.lefigaro.fr/debats/20050620.FIG0332.html?080551

Le Parti communiste ouvre les portes de son histoire
LE MONDE | 18.06.05 | 12h23 • Mis à jour le 18.06.05 | 16h04
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3224,36-663683@51-663768,0.html

De la misère des journalistes au Maghreb
LE MONDE | 18.06.05 | 12h46 • Mis à jour le 18.06.05 | 12h46
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3232,36-663708,0.html

vendredi, juin 17, 2005

éthique politique

De l’éthique de conviction à l’éthique de responsabilité

Max Weber opposait l'éthique de conviction, qui ne se préoccupe que du principe moral présidant à l'action sans se soucier des conséquences, et l'éthique de responsabilité qui ne se préoccupe que du résultat. Les débats qui ont ébranlé la gauche ces derniers mois semblent nous avoir renvoyé à cette dualité. La reconstruction de la gauche doit passer par une synthèse de ces deux visions.

On peut évidemment rêver d’un monde parfait. Mais la France s’est divisée sur les moyens de « changer l’Europe ». C’est en particulier la gauche qui ressort profondément divisée par le débat. Les hommes et les femmes de gauche ont, dans leur très grande majorité, proclamé leur attachement à l’Europe et à sa construction. Mais deux démarches se sont opposées. D’un coté les opposants au TCE ont proclamé leur refus de tout compromis et exigé le meilleur des traités. De l’autre, les partisans du traité ont défendu la démarche des petits pas en s’appuyant sur un réformisme pragmatique. L’opposition définie par Max Weber a pris corps.

L’inattendu dans ce débat c’est l’irruption des citoyens dans le débat. Mus par l’éthique de conviction ils ont choisi de repousser le TCE. Les motivations sont nombreuses, et la première d’entres elles est sans doute le refus de se résigner. On n’accepte plus le chômage des jeunes, la précarisation des classes moyennes, la paupérisation des plus fragiles, la politique d’un président mal élu. Les partis extrémistes et certains élus ont perçu cette nouvelle réalité et l’ont transformé en « essai » politique.

Toutefois la diversité du « non » est grande. Les calculs politiques ont été masqués par l’illusion de cette éthique de conviction proclamée. L’exigence d’une « autre Europe » a été portée par des partis qui ont toujours combattu la construction Européenne. Tout cela donne maintenant l’impression d’une politique gribouille dont les conséquences sont à des années lumières des convictions affichées. Mais dans le camp du non, qui se souciait des conséquences ?

Le danger maintenant c’est le triomphe, à retardement, de Margaret Thatcher et d’une Europe livrée aux seules lois du marché. Ce n’est pas l’Europe que nous voulons. Ce n’est pas l’Europe de celles et ceux qui ont voté non. Or le referendum avait ramené vers les urnes des hommes et des femmes qui ne votaient plus. La gauche réformiste a le devoir d’entendre ces citoyens silencieux et de leur tendre la main. On ne punit pas les peuples !

Pascal-Eric Lalmy

politique de l'emploi

M. Villepin a fait de l'emploi sa priorité.
Lisez l'analyse d'André Sainjon, le président de la fédération du Val d'Oise du PRG
[télécharger]

jeudi, juin 16, 2005

Après le 29 mai : comprendre, se positionner et agir

Une analyse de l'après 29 mai, par Elisabeth Boyer. Conseillère régionale d'Ile-de-France. Présidente du groupe PRG à la région.
[télécharger le texte]

revue de presse 16/06

Pétition de plusieurs centaines d'élus en faveur de l'éolien
15-06
http://actu.voila.fr/Depeche/ext--francais--ftmms--science/050615120739.e3m938ty.html

Propos de Pétré-Grenouilleau: la réaction de Christiane Taubira
16/06/2005
Sollicitée par plusieurs médias, la députée de Guyane fait connaître sa réaction aux derniers propos de Pétré-Grenouilleau
Par Rédaction Grioo.com
http://www.grioo.com/info4896.html

«Faire gagner une gauche qui cette fois-ci colle à son peuple»
jeudi 16 juin 2005 (Liberation - 06:00)
http://www.liberation.fr/page.php?Article=304380

Les femmes vont-elles changer le monde ?, par Marie-Louise Antoni
LE MONDE | 15.06.05 | 13h36 • Mis à jour le 15.06.05 | 13h36
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3232,36-662281,0.html

L'entrisme selon Sarkozy
Par Pierre MARCELLE
quotidienne
jeudi 16 juin 2005
http://www.liberation.fr/page.php?Article=304308

Oui à l'Europe (16/06/2005)
© Belga
http://www.dhnet.be/index.phtml?content=http://www.dhnet.be/dhinfos/article.phtml?id=123723

L'UE s'enfonce dans la crise
NOUVELOBS.COM | 16.06.05 | 08:16
http://permanent.nouvelobs.com/europe/20050616.OBS0261.html

Chirac et Blair feraient la paire
Par Stephen WALL
Stephen Wall ancien conseiller pour les Affaires européennes au cabinet de Tony Blair.
jeudi 16 juin 2005
http://www.liberation.fr/page.php?Article=304305

L'Europe met le nez dans ses divisions
jeudi 16 juin 2005 (Liberation - 06:00)
http://www.liberation.fr/page.php?Article=304416

Europe, non à l'extinction du débat
Par Denis BAUPIN
jeudi 16 juin 2005
http://www.liberation.fr/page.php?Article=304306

Villepin souhaite une «réflexion» sur l'élargissement de l'Europe
[16 juin 2005]
http://www.lefigaro.fr/politique/20050616.FIG0194.html?081844

"L'Union risque de se retrouver avec un budget qui privilégie les politiques du passé"
LE MONDE | 15.06.05 | 13h31
BRUXELLES de notre bureau européen
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3214,36-662239@51-627490,0.html

Ken Weinstein : «L'Europe doit être construite par ses peuples»
Propos recueillis par Alexis Lacroix
[16 juin 2005]
http://www.lefigaro.fr/debats/20050616.FIG0125.html?080133

Une alternative au non à Strasbourg
PAR HENRI DE GROSSOUVRE *
[15 juin 2005]
http://www.lefigaro.fr/debats/20050615.FIG0014.html?080133

Une plaque pour la vie
Par Libération.fr
mercredi 15 juin 2005 (Liberation.fr - 13:26)
http://www.liberation.fr/page.php?Article=304202

Toutes les composantes du PS s'attellent à la préparation du congrès
Nicolas Barotte
[15 juin 2005]
http://www.lefigaro.fr/politique/20050615.FIG0029.html?071413

Fini le casse-tête à plaques
Jeudi 16 juin 2005
http://www.20minutes.fr/journal/automoto/article.php?ida=54503

Des plaques d'immatriculation "à vie" à partir de 2008
Wed June 15, 2005 1:28 PM CEST
http://www.reuters.fr/locales/c_newsArticle.jsp?type=topNews&localeKey=fr_FR&storyID=8797431

Pascal Clément calme le jeu avec les avocats
AP | 15.06.05 | 19:26
http://permanent.nouvelobs.com/societe/20050615.FAP2328.html?1833

Perben II : Clément promet des ajustements
Mis en ligne le 15 juin 2005
http://news.tf1.fr/news/france/0,,3226068,00.html

Avocats: la loi Perben II révisée ?
http://info.france3.fr/france/11548471-fr.php


Pas de coup de pouce supplémentaire pour le Smic
15/06/2005 - 09h45
http://www.boursier.com/vals/all/feed.asp?id=2493

Villepin : le mystère économique, par Laurent Mauduit
LE MONDE | 15.06.05 | 13h38 • Mis à jour le 15.06.05 | 13h38
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3232,36-662234,0.html

La SNCM juge sa restructuration conforme à la loi européenne
16/06/2005 - 07h24
http://www.boursier.com/vals/all/feed.asp?id=2515

La SNCM rattrapée par une aide mal calculée
Par Michel HENRY
jeudi 16 juin 2005 (Liberation - 06:00)
Marseille de notre correspondant
http://www.liberation.fr/page.php?Article=304358

La SNCM doit refaire ses comptes
Jeudi 16 juin 2005
http://www.20minutes.fr/journal/marseille/article.php?ida=54465

La nouvelle génération de cadres face à la "société de défiance"
LE MONDE | 15.06.05 | 12h51 • Mis à jour le 15.06.05 | 13h39
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3224,36-662252@51-662371,0.html

revue de presse - le retour

Finalement la forme revue de presse/billet d'analyse ne me semble pas si pertinente. Je préfère dissocier les deux.
J'ai donc poster mon analyse du jour sur le citoyen et le militant, et je vous mets ma revue de presse à part.

Le citoyen et le militant

Le citoyen et le militant

Durant la campagne référendaire certains responsables politiques ont fait le choix de se placer en rupture avec leur parti pour coller à l’avis de l’opinion publique. Mais, après le résultat du 29 mai, les partis ont repris la main et sanctionné ou rappelé à l’ordre celles et ceux qui, maintenant, se prévalent de l’onction du suffrage populaire. Le peuple s’est exprimé, les partis devraient se soumettre. Pourtant s’étonne-t-on que la gauche ait continué à défendre ses idées après la victoire de l’UMP à la présidentielle et aux législatives de 2002 ? Peut-on s’offusquer que certains refusent de retourner leur veste dans le sens du vent, fut-il populaire ?

L’intransigeance portée par celles et ceux à qui les urnes ont donné raison ne doit pas se transformer en dictature de la majorité. Une dictature « démocratique » qui se substituerait à la dictature du prolétariat en substituant la démocratie directe à la révolution pour conduire à un altermondialisme que l’on a tendance à idéaliser. Mais dont les frontières sont floues et mal définies.

Le débat se trouve prolongé et amplifié par la nature des institutions de la Ve République. L’élection du président au suffrage universel conduit certains candidats à adopter une posture Bonapartiste, au-dessus des partis. Pourtant la Constitution affirme « les partis participent à l’expression du suffrage ». Ainsi s’opposent deux logiques. D’un coté celle de l’homme providentiel qui veut exprimer l’opinion populaire, mais sans véritable projet, car son action est d’abord guidée par les sondages d’opinion. De l’autre celle du parti qui après diagnostique, élabore, propose et défend un projet de société avec ses militants.

A gauche comme à droite la désignation du candidat peut donc relever de deux démarches. Soit le parti « pivot » désigne son candidat et appelle ensuite ses partenaires à le soutenir, on donne alors toute sa mesure au militant qui s’exprime et valide un projet qui sera ensuite proposé aux citoyens. Soit on organise des « primaires », on laisse le citoyen désigner le « meilleur » candidat et on élabore ensuite le projet qui agrége les « souhaits » exprimés par le Peuple. Mais, alors, le militant s’efface derrière le citoyen actif. Si la droite a déjà solutionné ce problème de fait. L’homme fort étant à la fois ministre, chef du plus grand parti et populaire dans son camp. La gauche est profondément divisée par la question européenne. D’une part, il y a ceux qui défendent la logique d’appareil qui leur est favorable. D’autre part, il y a ceux qui veulent se placer au dessus des partis comme les représentants d’un peuple souverain qui s’est exprimé, même si cette expression est pleine de contradictions qu’il faudrait résoudre.

La question soulevée est donc bien la place du citoyen dans le débat politique. Les scandales l’ont éloigné de la vie politique. L’UMP a résolu l’équation en ouvrant largement ses portes et en accueillant de nouveaux militants en grand nombre. Les partis de gauche doivent se résoudre à la même démarche, même si cela leur promet des remises en cause douloureuse. Mais c’est une obligation de réconcilier le Citoyen et le Militant pour élaborer un projet de société qui fédère les énergies.

Pascal-Eric Lalmy

mercredi, juin 15, 2005

Billet 02 - 15/06/05

* L’actualité

"Désaccord aigu" entre Blair et Chirac Tony Blair a reconnu l'existence d'un "désaccord aigu" avec la France sur le budget européen, mardi à l'issue d'un entretien à l'Elysée avec Jacques Chirac. Le chef de l'Etat français a souhaité pour sa part "un accord raisonnable et équitable" au sommet de Bruxelles des 16 et 17 juin.

Mis en ligne le 14 juin 2005

http://news.tf1.fr/news/monde/0,,3225859,00.html

Blair et Chirac à couteaux tirés

Au menu des discussions mardi entre le président français et le
Premier ministre britannique, de passage à Paris: l'Union européenne, son budget, son projet constitutionnel • Rien que des sujets de discorde •

mardi 14 juin 2005 (Liberation.fr - 14:02)

http://www.liberation.fr/page.php?Article=303938

Budget UE : Blair parle d'un «désaccord aigu» avec Chirac
(Avec AFP)

[14 juin 2005]

http://www.lefigaro.fr/international/20050614.FIG0337.html?194508

Budget UE: "désaccord aigu" entre Blair et Chirac

2005-06-15 09:53:25

http://www.french.xinhuanet.com/french/2005-06/15/content_127637.htm

BUDGET EUROPÉEN | Divergences entre la France et la Grande-Bretagne

Positions difficilement conciliables

http://www.journaldujura.ch/article.cfm?id=159791&startrow=7&ressort=Monde&kap=b\
ta&job=7921310

* Billet du jour

NON, et après ?

La campagne pour le referendum sur le TCE fut l’occasion pour les vieux ennemis de l’Union Européenne de se déchaîner. De gauche à droite tous les adversaires de l’Europe se sont retrouvés pour couler l’œuvre de Robert Schuman

Europe « sociale » pour les uns, retour à la Nation pour d’autres ou encore République conservatrice pour les derniers. Ils ont tous dénoncé un traité qui consacrait les droits et les libertés des citoyens Européens et traçait la voie d’une disparition programmée des Etats-Nations. Le TCE offrait l’occasion pour les Européens de se lancer dans la construction d’une conscience politique, d’une nation Européenne. Une Nation comme la rêvait Ernest Renan.

En effet l’Union Européenne est une expérience extraordinaire dont l’originalité est qu’elle n’a pas de limites. Elle ne se définit pas par ses limites extérieures mais par ses liens internes. Ce n'est pas une question de géographie c'est une question de valeurs : paix, liberté, justice, démocratie, cohésion économique, sociale et territoriale. Ses adversaires ne s’y sont pas trompés. Combattants de l’arrière garde du XXe siècle ces vaincus du siècle des idéologies savent que l’Europe est la dernière Utopie, et qu’elle les a déjà vaincu. Malheureusement les défenseurs du TCE n’ont pas su faire rêver les Français, donner un souffle, une âme à l’Europe.

Aujourd’hui l’Europe est sonnée, déboussolée et elle doute. Le futur président de l’Union Européenne aura la charge de donner un nouveau cap à un vieux continent à la dérive. Il y a peu de chance qu’il se tourne vers les vieilles peurs qui tiraillent la France. Mais il a sans doute compris que les Français sans le vouloir ont brisé le lien qui faisait de l’Europe la chose de la France. D’un seul coup, la France a fait grandir l’Europe.

Le Président de la République dilapide le prestige de la France. Mais l’Europe a tué le père. Elle est libre. Elle doit maintenant prendre son destin en main.

mardi, juin 14, 2005

Billet 01 - 14/06/05

*Actualité Radicale

Parti Radical de Gauche - A quoi sert le parti radical de gauche ?

Emetteur: Parti Radical de Gauche
http://fr.news.yahoo.com/050613/226/4glv2.html


* Actualité du Jour


L'Assemblée lance la bataille pour l'emploi
Guillaume Perrault
[14 juin 2005]
http://www.lefigaro.fr/politique/20050614.FIG0318.html?071858

Le plan Borloo 2 d'aide à l'emploi devant les députés
Examen en première lecture du volet consacré aux services à la personne.
Par Hervé NATHAN
mardi 14 juin 2005 (Liberation - 06:00)
http://www.liberation.fr/page.php?Article=303813

Jean-Louis Borloo se donne trois ans pour créer 500.000 emplois dans
les services à la personne --par Nathalie Schuck--
AP | 13.06.05 | 19:37
http://permanent.nouvelobs.com/politique/20050613.FAP1807.html?1846


*Le billet


Dickens aux manettes ?

Le gouvernement a annoncé que la « bataille de l’emploi » était sa priorité, mais il n’a pas eu le courage d’ajouter qu’il nous promettait « du sang, du travail, des larmes et de la sueur ». En effet, quels types d’emplois et quel modèle social nous propose-il réellement dans son plan de « cohésion sociale »?

Une fois de plus c’est au peuple que l’on demande les sacrifices pour l’intérêt des plus favorisés. Le gouvernement va chercher son inspiration du coté du hard discount en organisant l’exploitation de la misère comme solution au chômage. Les « services à la personne » dont on nous dit qu’ils sont le nouvel Eldorado, c’est l’institutionnalisation d’un nouveau « lumpenprolétariat ».

Quels pourront être les droits syndicaux d’un personnel individuel ? Quels droits sociaux quand on est payé à la tâche ? Quel recours contre les abus quand on ne connaît pas ses droits ? Quelle possibilité de résistance aux pressions quand on est seul face à son employeur et sans autres ressources que le travail que celui-ci nous donne ?

On pensait que la crise de 29 avait définitivement mis fin à la société bourgeoise avec son lot de « petit personnel » qui hanté les immeubles Haussmanniens. Et au début du XXIe siècle voila que le gouvernement nous propose à nouveau comme solution d’avenir, le passé. Après l’école, mythique, de la IIIe République, voici le retour des servantes et des majordomes.

Le Premier Ministre, on le sait, se pique d’être un poète, malheureusement pour nous il semblerait que ce soit dans l’œuvre de Victor Hugo, Emile Zola et de Charles Dickens qu’il recherche l’inspiration de sa politique sociale ! Or l’exploitation de la misère ne peut pas être une politique d’avenir !

Pascal-Eric Lalmy

revue de presse modification

J'ai décidé de modifier le format de mes revues de presse pour rendre tout cela plus intéressant. Désormais je signalerai l'actualité du radicalisme, et ensuite uniquement le point le plus important de l'actualité politique que j'accompagnerai d'un billet d'humeur quotidien.

lundi, juin 13, 2005

porte parole du PRG

Le porte parole du PRG a un blog désormais :
http://www.radicale-attitude.net/

Bonne lecture

dimanche, juin 12, 2005

revue de presse 12/06

MARSEILLE, 12 juin 2005 (AFP)
Libération des otages: "intense émotion" de Michel Vauzelle
http://filinfo.france3.fr/popup_afp.php?nameRegion=mediterranee&id=%20050612150747.ejpw1s8s

Une Europe plus démocratique, plus laïque et plus sociale
Communiqué du Parti Radical de Gauche - Agde
http://www.herault-tribune.com/?p=p01_1&Ar_Id=431

Trafic de drogue : Fodé Sylla impliqué à tort
L'ancien président de S.O.S s'explique sur une cabale politico-judiciaire
dimanche 12 juin 2005, par David Cadasse
http://www.afrik.com/article8500.html

Florence Aubenas est rentrée en France
AP | 12.06.05 | 20:25
http://permanent.nouvelobs.com/societe/20050612.FAP1603.html?1933

Le sourire de Florence à Villacoublay
L'avion ramenant Florence Aubenas s'est posé peu après 19h15 sur l'aéroport militaire de Villacoublay.
Par Liberation.fr
12 juin 2005 (Liberation.fr - 20:08)
http://www.liberation.fr/page.php?Article=303453

Florence Aubenas est arrivée en France
http://www.lefigaro.fr/international/20050612.FIG0176.html?200229

Florence Aubenas rentre en France
http://lcn.canoe.com/lcn/infos/lemonde/archives/2005/06/20050612-132407.html

Les employés de MSF libérés (12/06/2005)
Enlevés le 2 juin dernier, les deux hommes sont libres et en bonne santé
http://www.dhnet.be/index.phtml?content=http://www.dhnet.be/dhinfos/article.phtml?id=123467

Libération des deux employés de MSF enlevés au Congo-Kinshasa
AP | 11.06.05 | 16:14
http://permanent.nouvelobs.com/etranger/20050611.FAP1365.html?1533

Sarkozy déborde Le Pen sur sa droite
Le ministre de l'Intérieur a fait connaître sa politique de l'immigration.
http://www.humanite.presse.fr/journal/2005-06-11/2005-06-11-808328

Un million de mineurs enfants
http://www.humanite.presse.fr/journal/2005-06-11/2005-06-11-808344

Quand Villepin le poète veut «coller à la réalité»
samedi 11 juin 2005 (Liberation - 06:00)
http://www.liberation.fr/page.php?Article=303221

Et pschittt le chômage
Par Mathieu LINDON
samedi 11 juin 2005 (Liberation - 06:00)
http://www.liberation.fr/page.php?Article=303139

Un patrimoine national en question
Laure Gasparotto
http://www.madamefigaro.fr/cuisine/20050610.MAD0026.html

samedi, juin 11, 2005

mariages forcés

Le mariage forcé est une triste réalité en France et dans le reste de l'Europe. Entre tradition et droits des femmes les radicaux sont des défenseurs inconditionnels du droit des femmes face aux traditions.
Pour mieux cerner les enjeux et les réalités de ce problème vous pouvez consulter les actes du colloque "Mariage choisi, mariage subi : quels enjeux pour les jeunes? "

http://www.egalite.cfwb.be/articles.asp?ID=17#1265

vendredi, juin 10, 2005

L'avenir de la laïcité

Thierry Jeantet et la fédération de l'Orne du PRG vous invitent à un débat sur l'avenir de la laïcité le 25 juin 2005 à Mortagne au Perche.

Vous pouvez télécharger l'invitation à l'adresse suivante :
http://www.chez.com/prgcergy/ORNERADICALE3.pdf

revue de presse 10/06

Le département du Gers est confronté à la déferlante des néoruraux
LE MONDE | 09.06.05 | 15h12 • Mis à jour le 09.06.05 | 15h22
AUCH de notre correspondant
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3228,36-660144,0.html

Jean Baggioni renoncerait à briguer le siège de sénateur de la Haute-Corse
http://info.club-corsica.com/index.php?art=69poli008

M. de Villepin lance par ordonnances son plan d'urgence pour l'emploi
LE MONDE | 09.06.05 | 13h59 • Mis à jour le 09.06.05 | 15h25
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3224,36-660122@51-639952,0.html

Sarkozy propose des "catégories" pour contrôler l'immigration en France
http://fr.news.yahoo.com/050610/202/4gfo4.html

Avec Villepin, des divergences maîtrisées
Marie-Christine Tabet
[10 juin 2005]
http://www.lefigaro.fr/politique/20050610.FIG0034.html

Dominique de Villepin installe le comité sur l'immigration
http://fr.news.yahoo.com/050610/290/4gfon.html

«Faites de la musique pour Florence et Hussein»
vendredi 10 juin 2005 (Liberation - 06:00)
http://www.liberation.fr/page.php?Article=303010

Loi Fillon : le calendrier se précise
M.-E. P.
[10 juin 2005]
http://www.lefigaro.fr/france/20050610.FIG0190.html

La loi Fillon suspend son vol
Dans suspendu, il y a pendu.
http://www.humanite.presse.fr/journal/2005-06-08/2005-06-08-808131

Douste-Blazy célèbre à Berlin le pilier franco-allemand
Berlin : de notre envoyé spécial Pierre Rousselin
[10 juin 2005]
http://www.lefigaro.fr/international/20050610.FIG0217.html

L'Europe se cherche une issue de secours
vendredi 10 juin 2005 (Liberation - 06:00)
http://www.liberation.fr/page.php?Article=303012

Passe d'armes Chirac-Blair sur le budget
Bruxelles : de notre correspondante Alexandrine Bouilhet
[10 juin 2005]
http://www.lefigaro.fr/international/20050610.FIG0216.html?090145

Contresens à propos du plan B(lair), par Philippe Marlière
LE MONDE | 09.06.05 | 13h47 • Mis à jour le 09.06.05 | 13h47
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3232,36-660152,0.html

Pourquoi le non de la France est difficilement acceptable
PAR JIRI PEHE *
[10 juin 2005]
http://www.lefigaro.fr/debats/20050610.FIG0175.html?082644

Le retour des nations, par Thomas Ferenczi
LE MONDE | 09.06.05 | 13h37 • Mis à jour le 09.06.05 | 13h37
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3232,36-660147,0.html

Assurance maladie Bras de fer autour du médecin traitant
http://www.humanite.presse.fr/journal/2005-06-08/2005-06-08-808113

Compromis en vue avec les avocats
Laurence de Charette
[10 juin 2005]
http://www.lefigaro.fr/france/20050610.FIG0092.html?075244

Pascal Clément promet aux avocats des solutions "rapides"
08/06/2005 - 16h42
http://www.boursier.com/vals/all/feed.asp?id=2276

«Il y a un mouvement évident de réhabilitation du colonialisme»
Claude Liauzu, historien, s'insurge contre les lieux de mémoire à la gloire de l'OAS:
vendredi 10 juin 2005 (Liberation - 06:00)
http://www.liberation.fr/page.php?Article=302971

L'écran des délocalisations
Par Lionel FONTAGNE
vendredi 10 juin 2005
http://www.liberation.fr/page.php?Article=302918

Restaurer le collectif à gauche
Par Dominique BOULLIER
vendredi 10 juin 2005
http://www.liberation.fr/page.php?Article=302915

La direction des Verts débordée sur sa gauche
Rodolphe Geisler
[10 juin 2005]
http://www.lefigaro.fr/politique/20050610.FIG0037.html?090053

Enrayer le déclin de la France
PAR GUY SORMAN *
[09 juin 2005]
http://www.lefigaro.fr/debats/20050609.FIG0195.html?082644

Jin Xing : le colonel qui voulait être danseuse
par Christophe Ono-dit-Biot
http://www.lepoint.fr/spectacles/document.html?did=164038

La FCPE réclame une amnistie pour les lycéens condamnés
LE MONDE | 09.06.05 | 14h22 • Mis à jour le 09.06.05 | 14h22
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3226,36-660143@51-653571,0.html

sites&blogs Annuaire politique