Le blog de l'actualité radicale de Pascal-Eric Lalmy

Mon ancien blog sera consacré à partir de la rentrée à l'actualité politique. J'ai désormais un nouveau site personnel http://lalmy.unblog.fr/

Ma photo
Nom :
Lieu : Osny, Val d'oise, France

Pascal-Eric Lalmy, conseiller municipal de Osny et président du PRG95, mes blogs illustrent la diversité de mes engagements.

Retrouvez-moi sur mon nouveau site personnel

Lalmy 2008

vendredi, juin 24, 2005

Le pacte Républicain pour le XXIe siècle

La citoyenneté française est un principe désincarné. Fondée sur les idées des Lumières elle se traduit par un arrachement irrémédiable à toute détermination sociale, biologique, religieuse ou territoriale. C’est d’ailleurs en cela que le pacte républicain s’appuie sur le principe de laïcité et s’oppose donc au communautarisme.

Le communautarisme constitue aujourd’hui une nouvelle forme de dialectique réactionnaire. Il préconise le retour vers les valeurs familiales, religieuses et culturelles traditionnelles. Or celles-ci ont pour effet d’enfermer l’individu dans un carcan identitaire. Ce en quoi elles s’opposent à la pensée universaliste qui fonde le principe laïque.

Bien que le citoyen ne puisse être compris en faisant abstraction de ses composantes sociales et culturelles, on ne peut pas l’y enfermer. Et le citoyen doit avoir le droit de choisir et de revendiquer librement sa ou ses appartenances culturelles et de révoquer ces choix s’il le désire. Mais il ne suffit pas de proclamer des égaux pour en faire.

Les revendications communautaires se nourrissent d’ailleurs des déficits de citoyenneté et des demandes égalitaires insatisfaites dans un cadre de compétition sociale de plus en plus dure. La marginalisation de certaines populations est contradictoire avec les principes démocratiques les plus élémentaires et conduit logiquement à la remise en cause d’un ordre sociale contestable.

C’est en se situant rigoureusement du coté du juste, de la raison et de l’individu que la République doit mettre en place les instruments d’une véritable égalité des chances. Celle-ci ne peut se réaliser que dans un cadre laïque et universaliste. En effet l’individu pris dans sa globalité doit pouvoir se réaliser librement et l’Etat a pour mission de compenser les handicaps sociaux et culturels de chacun en fonction de ses besoins, pour que tous jouissent effectivement des mêmes droits et libertés.

La Karcherisation ne saurait donc être la solution. Ce n’est pas en plaçant une chape de plomb sur la misère sociale et culturelle que l’on reforgera les liens rompu d’une société mixte et pluriculturelle en quête de repères et de projets communs.

sites&blogs Annuaire politique