Le blog de l'actualité radicale de Pascal-Eric Lalmy

Mon ancien blog sera consacré à partir de la rentrée à l'actualité politique. J'ai désormais un nouveau site personnel http://lalmy.unblog.fr/

Ma photo
Nom :
Lieu : Osny, Val d'oise, France

Pascal-Eric Lalmy, conseiller municipal de Osny et président du PRG95, mes blogs illustrent la diversité de mes engagements.

Retrouvez-moi sur mon nouveau site personnel

Lalmy 2008

mardi, juin 21, 2005

Vous avez dit modèle social ?

Les récents débats qui ont agité la société française se sont, en partie, cristallisés autour de la question du modèle social français. La solidarité organisée par l’Etat pour porter secours aux plus faibles assure à une grande partie de la population un certain bien-être. Pourtant ce « modèle » a un coût social élevé, avec plus de 10% de chômeurs, des délocalisations qui laissent des régions entières sinistrées ou encore des quinquagénaires auxquels on a plus rien offrir.

Aujourd’hui l’extrême gauche et les syndicats se sont autoproclamés champions de ce « modèle » et toute remise en question, tout esprit critique semble interdit. La moindre proposition est taxée d’ultralibéralisme. Il est actuellement interdit de s’interroger, à gauche comme à droite sur les évolutions que doit connaître la politique sociale de la France.

Cette situation est le résultat d’un héritage et d’une illusion. D’une part, la République n’a jamais su s’affranchir des structures profondes construites dès le XVIe siècle par les rois de France. Ces fondations sont solides et depuis Louis XIV le « super Etat » prend en charge tous les aspects de la vie des sujets, puis des citoyens. D’autre part, les Français ont l’illusion d’avoir construit une société parfaite, la République, dont l’un des symboles immuables, parmi d’autres, est le bac.

La France doit relever le défi de la modernisation de la République et de l’évolution de son pacte social. L’un ne saurait aller sans l’autre. Une nouvelle classe politique doit prendre le relais de celles et ceux qui nous ont conduit dans l’impasse référendaire. Il s’agit maintenant de lancer un vaste débat pour libérer les énergies, les projets et les audaces du génie Français.

La France ne saura relancer le projet Européen que si elle est forte et sur d’elle-même. Pour cela elle doit faire les réformes qui moderniseront la vie politique, la vie économique et la vie sociale du pays sans remettre en question les valeurs cardinale de la République : Liberté, Egalité, Fraternité.

sites&blogs Annuaire politique