Le blog de l'actualité radicale de Pascal-Eric Lalmy

Mon ancien blog sera consacré à partir de la rentrée à l'actualité politique. J'ai désormais un nouveau site personnel http://lalmy.unblog.fr/

Ma photo
Nom :
Lieu : Osny, Val d'oise, France

Pascal-Eric Lalmy, conseiller municipal de Osny et président du PRG95, mes blogs illustrent la diversité de mes engagements.

Retrouvez-moi sur mon nouveau site personnel

Lalmy 2008

lundi, septembre 12, 2005

Conseillers régionaux d'Ile-de-France, se mobilisent, dans les gares yvelinoises, pour des transports publics de qualité !

Eddie AIT (PRG) et Lucien FERRIER (Les Verts),
Conseillers régionaux d'Ile-de-France, se mobilisent,
dans les gares yvelinoises, pour des transports publics de qualité !

En préparation du rassemblement unitaire de la gauche, de syndicats, d'élus, d'associations d'usagers, qui aura lieu le samedi 24 septembre 2005 à Paris, à 14.00, sur le parvis de la Gare Montparnasse, les Conseiller Régionaux d'Ile-de-France, Eddie AIT(PRG) et Lucien FERRIER (Les Verts), ceints de leur écharpe d'élu, iront à la rencontre des usagers des transports publics dans les gares yvelinoises suivantes :

Rendez vous est donné à 6 heures 30
le 21 septembre 2005. Gare de Conflans-fin-d'Oise
le 22 septembre 2005. Gare de Achères - Ville
le 23 septembre 2005. Gare de Poissy

La question des transports publics dans notre Région est au coeur des préoccupations des Franciliens.

Et pourtant, il n'y a pas un jour sans que nous soyons victimes de retards, de trains supprimés dus à des incidents techniques, à la vétusté du matériel. L'age moyen du matériel roulant est aujourd'hui supérieur à 20 ans.

Le gouvernement a décidé de transférer la gestion des transports publics franciliens au Conseil Régional, à la Ville de Paris et aux départements d'Ile de France. Dans le cadre de la décentralisation et des transferts de compétences, les demandes du Conseil Régional d'Ile-de-France et des collectivités locales à l'Etat sont justes et répondent aux attentes des usagers : 200 millions d'euros par an pour la rénovation du matériel vétuste, 45 millions d'euros supplémentaires pour l'augmentation du service de nuit, 30 millions pour compenser le déficit structurel annuel du STIF. L'Etat refuse de les prendre en considération. La situation de blocage que connaissent les transports publics franciliens doit trouver rapidement une issue. Elle nous pénalise notamment dans nos déplacements professionnels.

Face au désengagement de l'Etat et pour plus de qualité dans les transports, les élus régionaux demandent au Premier Ministre de donner les moyens aux transports publics franciliens de fonctionner, de s'améliorer et d'être accessibles à tous.

sites&blogs Annuaire politique