Le blog de l'actualité radicale de Pascal-Eric Lalmy

Mon ancien blog sera consacré à partir de la rentrée à l'actualité politique. J'ai désormais un nouveau site personnel http://lalmy.unblog.fr/

Ma photo
Nom :
Lieu : Osny, Val d'oise, France

Pascal-Eric Lalmy, conseiller municipal de Osny et président du PRG95, mes blogs illustrent la diversité de mes engagements.

Retrouvez-moi sur mon nouveau site personnel

Lalmy 2008

mardi, novembre 01, 2005

La laïcité une question au coeur de l'actualité

Nicolas Sarkozy se place dans une logique de "rupture" avec le modèle français dans tous les domaines, économique, social, et républicain. En réclamant à plusieurs reprises un "toilettage de la loi de 1905" il s'attaque aux bases du pacte républicain. Il appelle de ses vœux un communautarisme à l'anglo-saxonne où les autorités religieuses serviraient de relais entre les populations et les pouvoirs politiques et assureraient la paix civile. L''actualité de ces derniers jours nous a montré les limites de la politique qu'il prône.

Mais comme lui beaucoup d'hommes de droite ne peuvent s'empêcher d'attaquer les lois fondatrices de notre république. Le ministre de l'éducation nationale, Gilles de Robien n'a ainsi pas hésité à plaider pour "une égalité de moyens" pour l'enseignement privé qualifié au passage "d'école de la République" alors que celui-ci est payant et très largement confessionnel. De même à la mort du pape Jean-Paul II, c’est Dominique de Villepin qui ordonna aux préfets d’assister aux messes en uniforme et qui fit mettre les drapeaux en berne. C’est encore Jean-Claude Gaudin qui instaura carrément un « deuil municipal » en décrétant une journée de congés à tous les agents de la ville de Marseille.

Toutefois la gauche n’est pas exempte de son coté de tout reproche. Par naïveté, pour se donner bonne conscience elle ferme trop souvent les yeux sur des dérives inacceptables. Ainsi la ville de Paris subventionne des crèches religieuses catholiques ou juives malgré l’opposition des élus radicaux de gauche. C’est aussi à Lyon plus d’un million d’euros d’argent public versé à la communauté chrétienne Sant’Egidio pour l’organisation d’un « colloque » de deux jours sur le thème « Pour un humanisme de paix ». On est bien loin d’un Clemenceau refusant d’assister au Te Deum donné à notre Dame en l’honneur des morts de la Grande Guerre.

On ne peut ignorer qu’en un siècle le visage de la France a changé. Le tissu sociologique et religieux d’aujourd’hui est très éloigné de celui qui prévalait lors de la séparation des Eglises et de l’Etat, pourtant la laïcité peut seule faire la synthèse entre le multiculturalisme et l’universalisme républicain. On ne peut ignorer non plus le contexte international, des appels au meurtre d’un Pat Robertson aux déclarations d'Ahmadinejad contre Israël, l’actualité nous rappelle chaque jour la nécessité de promouvoir la laïcité pour faire avancer la paix dans le monde contre les violences religieuses.

Il est donc indispensable de préserver et de promouvoir l’esprit de la loi de 1905 en 2005. L’application du principe de laïcité dans les collectivités locales, les Etats et les relations internationales est la seule façon de répondre aux défis du XXIe siècle. Dans un monde « globalisé » les échanges, les rencontres, les chocs sont inévitables. La laïcité est le seul principe qui nous ramène en permanence à l’essentiel : l’Humain.

sites&blogs Annuaire politique