Le blog de l'actualité radicale de Pascal-Eric Lalmy

Mon ancien blog sera consacré à partir de la rentrée à l'actualité politique. J'ai désormais un nouveau site personnel http://lalmy.unblog.fr/

Ma photo
Nom :
Lieu : Osny, Val d'oise, France

Pascal-Eric Lalmy, conseiller municipal de Osny et président du PRG95, mes blogs illustrent la diversité de mes engagements.

Retrouvez-moi sur mon nouveau site personnel

Lalmy 2008

samedi, mai 27, 2006

Chirac amnistie son complice

Le président de la République a amnistié Guy Drut pour « service rendu à la Nation ». Cette décision parfaitement immorale prise à l’occasion d’un loi de circonstance pour arranger les affaires d’un ami suscite des condamnations presque unanime de gauche à droite. Ainsi, le député UDF Gilles Artigues, proche de François Bayrou, a estimé que la mesure prise par Jacques Chirac a "un effet dévastateur" et révèle "les dérives de l'Etat UMP".
La plupart des quotidiens français ont condamné aujourd’hui cette décision. Le Monde parle d'acte "indécent, détestable". Dans La Provence, Gilles Dauxerre dénonce un procédé "moralement détestable et politiquement désastreux", d'une "ahurissante désinvolture". Jean-Michel Thénard pour Libération estime que cette affaire "fera le bonheur de tous ceux qui espèrent prospérer sur le discrédit des élites". Dans La Marseillaise, Christian Digne trouve les mots justes pour résumer cette affaire : "Dans la crépusculaire fin de règne de Jacques Chirac, le pire est toujours sûr. On croit toucher le fond. Mais non, il creuse encore"
Jacques Chirac a réussi à rabaisser, une nouvelle fois, la fonction présidentielle en agissant "comme le prince d'une République bananière".. Après deux mandats plus calamiteux l’un que l’autre, on peut une nouvelle fois assister au spectacle désolant de l’irresponsabilité morale et politique du chef de l’Etat, qui une fois de plus va nourri le vote extrémiste.
Guy Drut, avec une belle dose de cynisme, s'est pour sa part déclaré vendredi sur France Inter "satisfait" et "soulagé" de la mesure d'amnistie. "Cela fait six ans que cette affaire dure et cela m'a causé beaucoup de soucis par rapport au Comité international olympique et à ma vie politique", a-t-il ajouté.
Peut-on vraiment penser que le comité international Olympique réintégrera une personne qui s'est refait une virginité morale par copinage?

sites&blogs Annuaire politique