Le blog de l'actualité radicale de Pascal-Eric Lalmy

Mon ancien blog sera consacré à partir de la rentrée à l'actualité politique. J'ai désormais un nouveau site personnel http://lalmy.unblog.fr/

Ma photo
Nom :
Lieu : Osny, Val d'oise, France

Pascal-Eric Lalmy, conseiller municipal de Osny et président du PRG95, mes blogs illustrent la diversité de mes engagements.

Retrouvez-moi sur mon nouveau site personnel

Lalmy 2008

mercredi, juin 28, 2006

Chirac confirme Villepin

Le président de la République, qui s’est exprimé lundi 26 juin au journal de 20 heures de France 2, a réaffirmé sa confiance à Dominique de Villepin et adopté un ton résolument optimiste.

Jacques Chirac a répondu en direct de l'Elysée, durant une trentaine de minutes, aux questions de la journaliste Arlette Chabot dans le journal de 20 heures de France 2. Il a assuré de sa confiance Dominique de Villepin, en affirmant que le gouvernement poursuivrait son action "jusqu'à son terme", l'élection présidentielle de 2007. "Je ne vois pas au nom de quoi aujourd'hui je changerais un gouvernement qui a rempli parfaitement son contrat", a affirmé le président de la République, dénonçant une "ébullition politique et médiatique liée aux perspectives électorales".
Résolument optimiste, souvent contre toute évidence, il a chanté le bilan d'un peu plus d'un an d'action gouvernementale, expliquant que le chômage "a très sensiblement diminué". Sans oublier la croissance "réaffirmée" et l'insécurité dont "l'amélioration est extrêmement sensible"… Or, au quotidien, nous constatons tous que la réalité est assez éloignée des visions présidentielles.
Tout juste a-t-il demandé à Dominique de Villepin d'être "plus à l'écoute et d'avoir plus de contacts avec sa majorité parlementaire". Une réponse bien faible, après les déchirements qu’a connu l’UMP récemment, sur des dossiers comme la fusion Edf/Suez ou de l'amnistie accordée à Guy Drut. Plusieurs députés UMP ont ces dernières semaines demandé ouvertement le départ du Premier ministre.
Par ailleurs, interrogé en fin d'entretien sur son avenir, le chef de l’État a indiqué qu'il ne dévoilerait qu'au premier trimestre 2007 son intention de se représenter ou pas à la présidentielle. Nicolas Sarkozy, président de l'UMP et ministre de l’Intérieur - auquel Jacques Chirac a exprimé sa "reconnaissance", assurant qu'il n'y avait "pas de "rivalité insupportable" entre celui-ci et Dominique de Villepin – a estimé "que le Président de la République avait dressé le portrait d'une France qui gagne".
A gauche, pour Jean-Michel Baylet, président du PRG, "il est clair" que Jacques Chirac "est à côté du sentiment général des Français lorsqu'il affirme que le gouvernement « a rempli son contrat » et leur donne satisfaction. La réalité politique est que ce gouvernement est irrémédiablement usé et doit être changé."

sites&blogs Annuaire politique