Le blog de l'actualité radicale de Pascal-Eric Lalmy

Mon ancien blog sera consacré à partir de la rentrée à l'actualité politique. J'ai désormais un nouveau site personnel http://lalmy.unblog.fr/

Ma photo
Nom :
Lieu : Osny, Val d'oise, France

Pascal-Eric Lalmy, conseiller municipal de Osny et président du PRG95, mes blogs illustrent la diversité de mes engagements.

Retrouvez-moi sur mon nouveau site personnel

Lalmy 2008

jeudi, septembre 21, 2006

La droite repart à l’assaut de la laïcité

Nicolas Sarkozy reçoit le rapport Rossinot sur la laïcité dans les services publics

AP | 20.09.06 | 20:33

http://permanent.nouvelobs.com/politique/20060920.FAP3038.html?1846


Nicolas Sarkozy interroge la loi de 1905

Dans "La Croix", le ministre de l'intérieur relance les discussions sur le financement public des lieux de culte. Il réagit à deux rapports qu'il avait commandés

http://www.la-croix.com/article/index.jsp?docId=2281379&rubId=788


Nicolas Sarkozy : « Pour une laïcité vivante »

Nicolas Sarkozy, ministre de l'intérieur, chargé des cultes, tire pour "La Croix" ses conclusions des rapports sur la laïcité qu’il avait confiés à André Rossinot, maire de Nancy et coprésident du Parti radical, et à Jean-Pierre Machelon, professeur des universités, et qui lui ont été remis mercredi 20 septembre.

http://www.la-croix.com/documents/doc.jsp?docId=2281425&rubId=1306

Le ministre de l’intérieur s’appuie sur les conclusions du rapport Machelon pour relancer l’idée de réformer la loi de séparation des Eglises et de l’Etat de 1905 pour permettre aux collectivités locales de financer des lieux de culte. Une réforme de cette nature, bouleverserait le principe républicain fondamental de neutralité de l’État.


En effet, autoriser les collectivités territoriales à financer la construction de lieux de culte c’est permettre à n’importe quelle « religion », voire secte de réclamer, au nom du principe d’égalité, la financement d’un lieu de culte. Mais c’est aussi favoriser le retour en force du religieux dans le débat politique local et favoriser le communautarisme.


Aujourd’hui, la laïcité et la législation permettent à n’importe quel culte organisé et vivant de disposer de lieux de culte décents pour peu qu'il y ait des fidèles disposés à en financer la construction. Une réforme de la loi de 1905 poserait plus de problèmes qu’elle n’en résoudrait. L’urgence consiste à combattre les tracasseries administratives utilisées par certains maires pour ralentir les projets de lieux de culte.

sites&blogs Annuaire politique