Le blog de l'actualité radicale de Pascal-Eric Lalmy

Mon ancien blog sera consacré à partir de la rentrée à l'actualité politique. J'ai désormais un nouveau site personnel http://lalmy.unblog.fr/

Ma photo
Nom :
Lieu : Osny, Val d'oise, France

Pascal-Eric Lalmy, conseiller municipal de Osny et président du PRG95, mes blogs illustrent la diversité de mes engagements.

Retrouvez-moi sur mon nouveau site personnel

Lalmy 2008

lundi, septembre 18, 2006

La France a aboli la peine de mort il y a 25 ans

I l y a 25 ans, jour pour jour, les députés français votaient l'abolition de la peine de mort.

Pourtant, à l'époque, 62% des Français se disaient favorables à la peine capitale.

Depuis, le mouvement de suppression de ce châtiment n'a cessé de s'étendre dans le monde. Mais beaucoup de chemin reste à parcourir, ainsi dans le monde, 2148 personnes (au moins) ont été exécutées dans 22 pays en 2005.

La Chine, l'Iran, l'Arabie saoudite et les Etats-Unis regroupent à eux seuls une large majorité des exécutions appliquées dans le monde: 94%

Chine : 1770 exécutions officielles (8000 selon certains spécialistes)
Iran : 94 exécutions
Arabie Saoudite : 86 exécutions
Etats-Unis : 60 exécutions

Je vous propose de relire des extraits du discours de R. Badinter à l'occasion du débat parlementaire sur l'abolition en 1981 :

"Monsieur le président, mesdames, messieurs les députés, j'ai l'honneur au nom du Gouvernement de la République, de demander à l'Assemblée nationale l'abolition de la peine de mort en France. "
(...)
"Raymond Forni a eu raison de souligner qu'une longue marche s'achève aujourd'hui. Près de deux siècles se sont écoulés depuis que dans la première assemblée parlementaire qu'ait connue la France, Le Pelletier de Saint-Fargeau demandait l'abolition de la peine capitale. C'était en 1791. "
(...)

"La France est grande parce qu'elle a été la première en Europe à abolir la torture malgré les esprits précautionneux qui, dans le pays, s'exclamaient à l'époque que, sans la torture, la justice française serait désarmée, que, sans la torture, les bons sujets seraient livrés aux scélérats.
La France a été parmi les premiers pays du monde à abolir l'esclavage, ce crime qui déshonore encore l'humanité.
Il se trouve que la France aura été, en dépit de tant d'efforts courageux l'un des derniers pays, presque le dernier - et je baisse la voix pour le dire - en Europe occidentale, dont elle a été si souvent le foyer et le pôle, à abolir la peine de mort. "
(...)

"Examinez simplement ce qui est la vérité. Regardez-la.
J'ai rappelé 1791, la première Constituante, la grande Constituante. Certes elle n'a pas aboli, mais elle a posé la question, audace prodigieuse en Europe à cette époque. Elle a réduit le champ de la peine de mort plus que partout ailleurs en Europe.
La première assemblée républicaine que la France ait connue, la grande Convention, le 4 brumaire an IV de la République, a proclamé que la peine de mort était abolie en France à dater de l'instant où la paix générale serait rétablie."

(...)

"Demain, grâce à vous, la justice française ne sera plus une justice qui tue. Demain, grâce à vous, il n'y aura plus pour notre honte commune, des exécutions furtives, à l'aube, sous le dais noir, dans les prisons françaises. Demain, les pages sanglantes de notre justice seront tournées. A cet instant, j'ai le sentiment d'assumer, au sens ancien, au sens noble, le plus noble qui soit, le mot de ministère c'est le service, j'ai le sentiment de l'assumer. Demain, c'est l'abolition.
Législateurs français, de tout mon coeur, je vous remercie."

Vous pouvez retrouver l'intégralité des débats à cette adresse :
http://www.peinedemort.org/National/France/an-Badinter.php

sites&blogs Annuaire politique