Le blog de l'actualité radicale de Pascal-Eric Lalmy

Mon ancien blog sera consacré à partir de la rentrée à l'actualité politique. J'ai désormais un nouveau site personnel http://lalmy.unblog.fr/

Ma photo
Nom :
Lieu : Osny, Val d'oise, France

Pascal-Eric Lalmy, conseiller municipal de Osny et président du PRG95, mes blogs illustrent la diversité de mes engagements.

Retrouvez-moi sur mon nouveau site personnel

Lalmy 2008

lundi, septembre 11, 2006

La grammaire du management façon UMP

Le gouvernement français a un sens aigu de la prévision économique et son pouvoir de divination le fait ressembler à feu Madame Soleil !
On rappellera qu'à la fin de l'année 2004, Nicolas Sarkozy alors ministre des finances avait prévu un pétrole à 27,5 dollars le baril pour l'année d'après. Il ne s'était trompé que de 110%.
On se souviendra des erreurs de prévision sur la croissance des deux dernières années de l'ordre de 50 à 70%.
On ne reviendra pas sur les affirmations successives de l'illustre Breton sur le fait d'abord que Mittal n'achèterait jamais Arcelor au nom du patriotisme économique et qu'ensuite la cession pour une bouchée de pain du même Arcelor à une étrange société russe était inéluctable.
On soulignera seulement la « bretonnerie » qui a fait rire le monde entier : « je vais apprendre à Monsieur Mittal la grammaire du management moderne ». On se souvient évidemment des exploits de M. Breton en temps que manager d'entreprise publique...
Aujourd'hui, il faut absolument offrir GDF au groupe Suez pour des raisons que l'on ne connaît toujours pas et qui ne sont même pas comprises par l'UMP. Il n'y a qu'à voir la valse hésitation de notre député UMP local, M. Poniatowski, pour s'en convaincre, qui est passé en quelques mois par toutes les postures sur le sujet (voir les articles de Libération, Challenges et du Figaro 1 et 2). Au passage on peut ajouter que ni EDF, ni l'Union Européenne ne comprennent le sens de l'opération.
En tout état de cause, si malgré les obstacles politiques, juridiques et économiques, l'opération de privatisation avait quand même lieu. On peut parier que le nouveau groupe sera absorber par l'Italien Enel, comme Arcelor a été absorbé par Mittal.
Monsieur Breton donne beaucoup de leçons d'économie. Il risque dans cette occasion de se voir à nouveau infliger une note sévère : 0 pointé !

sites&blogs Annuaire politique