Le blog de l'actualité radicale de Pascal-Eric Lalmy

Mon ancien blog sera consacré à partir de la rentrée à l'actualité politique. J'ai désormais un nouveau site personnel http://lalmy.unblog.fr/

Ma photo
Nom :
Lieu : Osny, Val d'oise, France

Pascal-Eric Lalmy, conseiller municipal de Osny et président du PRG95, mes blogs illustrent la diversité de mes engagements.

Retrouvez-moi sur mon nouveau site personnel

Lalmy 2008

samedi, septembre 16, 2006

Le week-end du patrimoine

La vingt-troisième édition des Journées du patrimoine a lieu ce week-end, les 16 et 17 septembre. Les visiteurs qui souhaitent y participer auront le choix entre 17 000 manifestations sur l’ensemble de l’Hexagone.

Cette édition, organisée dans 48 pays européens sous l’égide du Conseil de l’Europe, a choisi pour thème cette année «Faisons vivre notre patrimoine» et espère attiré autant de visiteurs que l’année dernière, 12 millions.

L’évènement doit, selon le ministre de la Culture et de la Communication Renaud Donnedieu de Vabres, «inciter le public à s’approprier ces monuments», il doit également «démontrer que le patrimoine n’est pas une nostalgie mais un outil de développement économique, social et culturel».

Les possibilités offertes au public sont nombreuses, autant à Paris qu’en province les visiteurs auront le choix. Un grand nombre de bâtiments publics, et mêmes privés, seront ouverts à tous, pour découvrir des œuvres d’art ou des savoir-faire. Le journal Le Monde, par exemple, ouvrira ses portes durant le week-end. A la Bibliothèque Nationale de France, il sera possible de découvrir le manuscrit de la Chartreuse de Parme de Stendhal, acquis en juin dernier. D’autres organisent des visites virtuelles via internet.

Sur fond de polémique

Mais cette édition s’ouvre sur fond de polémique. Plusieurs associations soutiennent une pétition pour alerter sur le thème du «patrimoine en danger».

Selon Frédéric Didier, architecte en chef des monuments historiques et président du collège des monuments historiques, «20 % du parc français est en péril». Les crédits actuels, qui sont de 195 millions d’euros pour l’année 2006, ne permettraient de satisfaire «qu’un peu moins de la moitié des besoins exprimés».

Cette situation qui est considérée comme une «crise grave» par un rapport du Sénat, a contraint le gouvernement à faire un geste rapide. Le premier ministre, Dominique de Villepin, a annoncé, jeudi 14 septembre, le dégel «immédiat» de 24 millions d’euros sur les crédits 2006. «Ils permettront la reprise et l’accélération de chantiers importants qui avaient été interrompus», a-t-il déclaré après avoir visité la cathédrale d’Amiens, en cours de restauration.

Pour les associations, cela reste insuffisant, et le Journées du patrimoine sont une bonne tribune pour exprimer les besoins de ce secteur.

sites&blogs Annuaire politique