Le blog de l'actualité radicale de Pascal-Eric Lalmy

Mon ancien blog sera consacré à partir de la rentrée à l'actualité politique. J'ai désormais un nouveau site personnel http://lalmy.unblog.fr/

Ma photo
Nom :
Lieu : Osny, Val d'oise, France

Pascal-Eric Lalmy, conseiller municipal de Osny et président du PRG95, mes blogs illustrent la diversité de mes engagements.

Retrouvez-moi sur mon nouveau site personnel

Lalmy 2008

samedi, octobre 28, 2006

Environnement : le WWF tire la sonnette d’alarme

Le Fonds mondial pour la nature (WWF) assure que l'humanité consommera en 2050 l'équivalent des ressources annuelles de deux planètes comme la Terre.

Le WWF a publié mardi 24 octobre son rapport bisannuel sur l'empreinte écologique de l'homme sur son environnement. Autrement dit, la mesure de la pression qu'exerce l'homme sur la nature, calculée en évaluant la surface productive nécessaire pour répondre à sa consommation de ressources et pour absorber ses déchets.

L’organisation écologique a établi un peu enviable classement mondial dominé par les Émirats arabes Unis devant, dans l’ordre, les États-Unis, la Finlande, le Canada, le Koweït, l'Australie, l'Estonie, la Suède, la Nouvelle-Zélande, la Norvège, le Danemark et la France.

Selon le WWF, "sur la base des projections actuelles, l'humanité utilisera (l'équivalent de) deux planètes en termes de ressources naturelles d'ici à 2050." L'excès de consommation par rapport à la régénération des ressources atteignait 25% en 2003 contre 21% en 2001. La Terre a donc mis un an et trois mois à produire ce que les activités humaines ont consommé durant l'année 2003.

Pour l’organisation écologiste, l’empreinte de l'humanité a commencé à dépasser les ressources naturelles à partir des années 1980 et a été multiplié par trois entre 1961 et 2003. En 2003, elle représentait 2,2 hectares par habitant, alors que la Terre ne peut offrir que 1,8 ha par tête, selon le rapport.

Le directeur général de la WWF James Leape estime que "nous sommes gravement à découvert sur le plan écologique" et appelle à faire rapidement "des choix vitaux" pour l'avenir de la planète. Première visée : la consommation de combustibles polluants (pétrole, gaz et charbon), qui a été multipliée par neuf entre 1961 et 2003.

Libellés :

sites&blogs Annuaire politique