Le blog de l'actualité radicale de Pascal-Eric Lalmy

Mon ancien blog sera consacré à partir de la rentrée à l'actualité politique. J'ai désormais un nouveau site personnel http://lalmy.unblog.fr/

Ma photo
Nom :
Lieu : Osny, Val d'oise, France

Pascal-Eric Lalmy, conseiller municipal de Osny et président du PRG95, mes blogs illustrent la diversité de mes engagements.

Retrouvez-moi sur mon nouveau site personnel

Lalmy 2008

mercredi, novembre 01, 2006

Réchauffement climatique : une catastrophe environnementale et économique

Selon un rapport publié lundi 30 octobre par un ancien économiste en chef de la Banque mondiale, le réchauffement climatique pourrait causer une très grave récession économique.

Le rapport, qui compte 600 pages, a été rédigé par Sir Nicholas Stern. Cet ancien économiste en chef de la Banque mondiale avait été mandaté début 2005 par le gouvernement britannique de Tony Blair en vue d'évaluer les conséquences économiques du réchauffement climatique pour le Royaume-Uni et le monde d'ici 2100.

Selon le texte, il y a un risque de "ralentissement très grave" de l'économie mondiale pour un coût estimé à plus de 5 500 milliards d'euros. Toute inaction se traduirait par "des dérèglements de l'activité économique et sociale (...) d'une ampleur similaire à ceux qui ont suivi les plus grandes guerres et la grande dépression de la première moitié du vingtième siècle", prévient le rapport Stern. A terme, si aucune action n’était entreprise, cela représenterait –selon le scénario retenu- une charge annuelle représentant de 5% du PIB mondial à "20% ou plus" du PIB mondial.

"La tâche est urgente. Retarder l'action, même d'une décennie ou deux, nous entraînerait sur un territoire dangereux", a averti Sir Nicholas Stern. Mais il se dit "optimiste car nous avons le temps et l'argent pour agir". Toutefois, cela doit se faire "maintenant et internationalement", a-t-il ajouté.

Le document préconise que 1% du PIB mondial par an soit consacré à la lutte contre le réchauffement climatique. Si toute la communauté internationale est appelée à réagir, l'Inde, les Etats-Unis et la Chine ont un rôle particulier à jouer.

En effet, même si le Royaume-Uni arrêtait dès à présent de polluer, tout effet positif serait annulé en deux ans par la croissance chinoise, selon le Premier ministre Tony Blair. Par ailleurs, une loi sur les changements climatiques avec un nouvel objectif de 60% de réduction des émissions de dioxyde de carbone d'ici 2050 a été annoncée par le ministre de l’Économie Gordon Brown.

Le gouvernement britannique a également choisi comme conseiller Al Gore. L’ancien vice-président des Etats-Unis s’investit énormément dans la lutte contre le réchauffement climatique, par le biais notamment de son film-documentaire "Une vérité qui dérange" qui a rencontré beaucoup de succès à travers le monde.

Libellés :

sites&blogs Annuaire politique