Le blog de l'actualité radicale de Pascal-Eric Lalmy

Mon ancien blog sera consacré à partir de la rentrée à l'actualité politique. J'ai désormais un nouveau site personnel http://lalmy.unblog.fr/

Ma photo
Nom :
Lieu : Osny, Val d'oise, France

Pascal-Eric Lalmy, conseiller municipal de Osny et président du PRG95, mes blogs illustrent la diversité de mes engagements.

Retrouvez-moi sur mon nouveau site personnel

Lalmy 2008

mercredi, mars 21, 2007

Les Radicaux et la VIe République

Les Radicaux dénoncent les institutions de la Ve République depuis 1958 et Gaston Monnerville, en particulier, en fut un adversaire résolu. La question de la réforme des institutions de la Ve n’est donc pas nouvelle et les radicaux de gauche se félicitent que Ségolène Royal ait rejoint leur position sur ce sujet crucial, alors que le PS l’avait écarté de sa synthèse au Mans. Le parti radical de gauche, dont les parlementaires avaient déposé, lors de la session 1999-2000, une proposition de loi constitutionnelle tendant à la mise en place d'une VIe République (http://www.senat.fr/leg/ppl99-370.html), avait pour sa part inscrit la réforme des institutions dans son programme de Rennes en 2006, et il en fait l’une des priorités de son projet législatif.

Après les blocages provoqués par des cohabitations successives, une élection présidentielle tronquée en 2002, la confiscation du pouvoir central par une majorité dévorante, une professionnalisation accentuée par le cumul des mandats électifs, et une distanciation accrue entre pouvoir et citoyens, il est plus qu’urgent de fonder une République nouvelle. Ceux qui s’accrochent à la Ve République s’accrochent surtout à leurs intérêts politiques les plus égoïstes et font fi des signes de grondements citoyens de plus en plus audibles. Les Radicaux se réjouissent que la candidate du rassemblement de la gauche, après de nombreux responsables politiques et associatifs, les suive. Maintenant, il faut agir.

Il faut, pour les Radicaux, réordonner les pouvoirs, simplifier et rendre transparent le fonctionnement et l’articulation des pouvoirs exécutifs et législatifs. Les Français doivent être réconciliés avec la décentralisation par une phase de démocratisation et de juste répartition des devoirs et obligations entre les " étages " de la République. Ainsi, le PRG propose un régime de séparation des pouvoirs strict, seul moyen de restituer au Parlement la plénitude de sa compétence législative. Dans un régime « primo-ministériel », la combinaison d’un Premier Ministre tout puissant et d’une majorité parlementaire pourrait conduire à une concentration de pouvoirs comparable à celle aujourd’hui constatée, toujours au profit de l’exécutif. Il serait par ailleurs tout à fait nécessaire d’étendre la réforme des modes de scrutin à l’Assemblée Nationale. Le projet de réforme démocratique de nos institutions, de fondation d’une VIe République vraiment républicaine est donc d’abord un projet radical.

Les propositions du PRG pour la réforme des institutions s’articulent autour de trois piliers fondamentaux que sont la stricte séparation des pouvoirs, la démocratisation du système électoral et la renforcement du caractère laïque des institutions. Cela signifie d’abord qu’il faut : l’unification du pouvoir exécutif par la suppression du poste de Premier ministre, la maîtrise par le Parlement de son ordre du jour et de son fonctionnement et la double suppression des droits de censure et de dissolution, ensuite il est nécessaire d’organiser le même jour les élections présidentielles et les élections législatives pour laquelle une part significative de proportionnelle doit être introduite et de renforcer les droits de l’opposition, aussi bien dans l’initiative des lois que dans les postes de responsabilité en particulier concernant le contrôle des finances publiques, enfin les articles 1 et 2 de la loi de 1905 sur la séparation des Eglises et de l’Etat doivent être inscrits dans la Constitution pour garantir le caractère laïque des nouvelles institutions face aux remises en cause multiples, à gauche et à droite, que connaît ce principe fondamental de notre pacte républicain.

Les Radicaux de Gauche proposent de se souvenir que la République est issue de l’expression du Peuple et organisée démocratiquement pour donner à celle-ci toute sa force !

Libellés : , , , ,

sites&blogs Annuaire politique