Le blog de l'actualité radicale de Pascal-Eric Lalmy

Mon ancien blog sera consacré à partir de la rentrée à l'actualité politique. J'ai désormais un nouveau site personnel http://lalmy.unblog.fr/

Ma photo
Nom :
Lieu : Osny, Val d'oise, France

Pascal-Eric Lalmy, conseiller municipal de Osny et président du PRG95, mes blogs illustrent la diversité de mes engagements.

Retrouvez-moi sur mon nouveau site personnel

Lalmy 2008

dimanche, mars 25, 2007

à propos de l'impôt

Bien que la campagne semble, comme en 2002, devoir se cristalliser sur les questions identitaires et sécuritaires au détriment des questions économiques qui sont pourtant au coeur des préoccupations des citoyens, ce lien vers une émission de France Culture, le Bien commun, dont le dernier numéro était intitulé : "Impôt, instrument de la fraternité" :

Il y est beaucoup question du solidarisme, du radical Joseph Caillaux...

Dans le même esprit, je vous renvoie également à la pétition "Pourquoi nous consentons à l'impôt" dont je parlais ici il y a quelques semaines.

Sur ce sujet Ségolène Royal s'est exprimée en octobre dernier pour :
« Un impôt citoyen sur le revenu, prélevé à la source »…

« L'impôt sur le revenu n'est pas ce que l'on croit. Sa composante progressive, la moins importante, n'est pas acquittée par la moitié la plus pauvre des Français, mais sa composante proportionnelle, la CSG, l'est par tous les citoyens. Leur somme est comparable au poids de l'impôt sur le revenu dans les autres pays européens, mais notre double imposition cumule les défauts. Les réductions bénéficient aux plus aisés alors que la CSG, impôt payé par tous, a tendance à croître pour équilibrer les finances sociales. L'impôt sur le revenu ne joue plus correctement son rôle redistributif.
Je suis donc favorable à sa fusion avec la CSG et à la reconstruction d'un impôt citoyen clarifié, sans niches fiscales, doté d'une assiette plus large, mais progressif, comme le propose le projet socialiste. (…) Cela créerait les conditions d'un prélèvement à la source.
Mais, là encore, pas d'arrogance de gouvernement ! La volonté politique s'exerce d'autant mieux qu'on a su prendre le temps d'une large concertation avec les partenaires sociaux et de bâtir avec eux des solutions équilibrées. »
Le Nouvel Observateur, 5 octobre 2006

Ces proposition rejoignent celles du PRG qui réclame UNE FISCALITE DES PERSONNES PROGRESSIVE, GLOBALE, UNIVERSELLE considérant que l’approfondissement de la réforme de la fiscalité personnelle ou la simplification du barème et l’allègement des taux apparents trouvent leur utilité, comme l’aurait l’institution de la retenue à la source sur les salaires, ce qui suppose donc la fusion de l’impôt sur le revenu, de la CSG et d’une bonne partie des cotisations sociales, en un impôt personnel et progressif assurant l’égalité de traitement entre revenus du capital et revenus du travail et pouvant comporter, en lieu et place d’un ISF dépourvu de cohérence et d’efficacité, un élément de correction du barème par prise en compte de la capacité contributive «capital».


Libellés : , ,

sites&blogs Annuaire politique