Le blog de l'actualité radicale de Pascal-Eric Lalmy

Mon ancien blog sera consacré à partir de la rentrée à l'actualité politique. J'ai désormais un nouveau site personnel http://lalmy.unblog.fr/

Ma photo
Nom :
Lieu : Osny, Val d'oise, France

Pascal-Eric Lalmy, conseiller municipal de Osny et président du PRG95, mes blogs illustrent la diversité de mes engagements.

Retrouvez-moi sur mon nouveau site personnel

Lalmy 2008

mercredi, avril 18, 2007

Mon discours lors du meeting de soutien à Ségolène Royal


A l’heure du choix, les radicaux de gauche votent Ségolène Royal sans réserves

Le parti radical de gauche du Val d’Oise s’est mobilisé sans réserve pour Ségolène Royal au cours de la campagne, ses responsables moi-même, Georges Clos et Jean-Claude Beliah, mais aussi les animateurs des cercles radicaux ont participé aux comités de campagne départementaux et locaux, et nous nous félicitons tous de l’accueil qui nous a été réservé par nos partenaires du PS et du MRC, que je tiens à remercier ici, ce soir.

Ce soir, la Gauche rassemblée est à la croisée des chemins, car, dimanche prochain, les électrices et les électeurs auront dans leurs mains la possibilité de donner à la France un projet de société plus juste, plus fort, plus solidaire et plus démocratique.
L'engagement des radicaux de gauche en faveur du pacte présidentiel de Ségolène ROYAL ne répond pas seulement à la volonté de rassembler une gauche qui, cette fois-ci, sera présente je n’en doute pas au second tour pour remporter la victoire.
Il s'explique, plus fondamentalement, par ceci que le projet politique, clair et cohérent, dessiné par Ségolène ROYAL, correspond simplement au programme radical-socialiste actualisé et modernisé.

Ségolène Royal propose une gauche rassemblée qui pense l'avenir en dehors de la lutte des classes, et sait que la liberté d'entreprendre est le meilleur ressort du progrès, lorsqu'elle sait se déployer sans oublier l'impératif de solidarité cher aux radicaux.
Ségolène Royal propose une gauche rassemblée attentive aux grandes transformations sociales, qui voit la France d'aujourd'hui telle qu'elle est, et pose qu'il n'est pas d'identité nationale légitime ailleurs que dans l'appartenance de tous les citoyens, quels que soient leurs origines ou leurs convictions, à une même République, également respectueuse des droits, de l'histoire et de la dignité de chacun.
Ségolène Royal propose une gauche qui refuse la fatalité de la séparation entre les gouvernants et les gouvernés, qui refuse l'excessive concentration des pouvoirs entre les mains d’une minorité, qui veut la réforme démocratique de nos institutions politiques pour une VIe République.
Ségolène Royal propose une gauche qui fait de l'éducation une priorité, de la VIe République une urgence, de la laïcité une exigence.

Le pacte présidentiel de Ségolène Royal place l’école en son coeur

Elle prône un redécoupage de la carte scolaire pour permettre une plus grande égalité à l’école. Les collèges et lycées assureront «un soutien scolaire gratuit dispensé par des répétiteurs». La candidate du rassemblement de la gauche souhaite aussi créer un service public de la petite enfance, limiter à dix-sept les élèves en CP et CE1 dans les ZEP, doubler l'allocation de rentrée scolaire, promouvoir la pratique artistique et rétablir le programme d'intégration des élèves handicapés, Handiscol.

Dans tout cela, les Radicaux de gauche retrouvent les points forts de leur programme de Rennes.

Le pacte présidentiel de Ségolène Royal fait de la VIe République une urgence

Ségolène Royal partage les valeurs républicaines des radicaux, et elle propose une VIe République plus démocratique et plus républicaine.

Or, les Radicaux dénoncent les institutions de la Ve République depuis l’origine et Gaston Monnerville, en particulier, en fut un adversaire résolu. La question de la réforme des institutions de la Ve n’est donc pas nouvelle pour les radicaux de gauche

Le pacte présidentiel de Ségolène Royal rappelle l’exigence de laïcité contre les fanatismes et les intolérances

Ségolène Royal s’est fermement engagée à défendre le principe de laïcité auquel les radicaux sont fermement attachés.

Les Radicaux de gauche sont aux côtés de Ségolène Royal parce que notre modèle républicain est aujourd'hui menacé par Nicolas Sarkozy qui a une vision communautariste de la société et qui veut sous-traiter la question sociale et les solidarités aux religions et aux communautés.

Le Radicaux de gauche sont aux côtés de Ségolène Royal parce qu'elle s'est engagée à abroger l'art. 84 de la loi d'août 2004 concernant le forfait communal, comme les radicaux le réclament dans leur programme de Rennes pour les présidentielles, et qui sera une priorité pour nos parlementaires.

En conclusion

Le vote du 22 avril devra sanctionner fermement la politique de la droite UMP-UDF, rassemblée dans l’UVO, ici, dans le Val d’Oise. Les électeurs et les électrices du Val d’Oise ne peuvent pas se laisser tromper par les postures prises par les candidats de droite pour essayer de les abuser. Le candidat Bayrou profite de la dérive ultra droitière du candidat Sarkozy pour se recentrer, mais il n’en reste pas moins un candidat de droite, incapable de porter les espérances de progrès du peuple de gauche. C’est pourquoi les radicaux de gauche regrettent que quelques personnalités de gauche se soient laissées abuser par ses sirènes.
Les radicaux de gauche du Val d’Oise avec Jean-Michel Baylet et Christiane Taubira- appellent les électrices et les électeurs qui croient en une république plus démocratique, plus laïque et plus universelle, croient en une Europe plus sociale et plus forte, veulent replacer l’humain et l’environnement au cœur de tout projet social ou économique, pensent qu’une gauche moderne répondra le mieux aux défis lancés à la France, à voter pour Ségolène Royal la candidate du rassemblement de la gauche, le 22 avril prochain, car c’est le seul vote qui peut changer les choses.

Libellés : , ,

sites&blogs Annuaire politique