Le blog de l'actualité radicale de Pascal-Eric Lalmy

Mon ancien blog sera consacré à partir de la rentrée à l'actualité politique. J'ai désormais un nouveau site personnel http://lalmy.unblog.fr/

Ma photo
Nom :
Lieu : Osny, Val d'oise, France

Pascal-Eric Lalmy, conseiller municipal de Osny et président du PRG95, mes blogs illustrent la diversité de mes engagements.

Retrouvez-moi sur mon nouveau site personnel

Lalmy 2008

mardi, mai 15, 2007

Baylet tend la main vers le Parti radical pour "reconstituer un grand parti du centre"

Le président du Parti radical de gauche (PRG), Jean-Michel Baylet, a annoncé mardi qu'il prendrait des initiatives en direction du Parti radical, affilié à l'UMP, dans l'espoir de "reconstituer un grand parti du centre".

"Après cette élection, les choses ne sont plus les mêmes", a déclaré M. Baylet à l'issue d'un entretien de 45 minutes avec le président élu Nicolas Sarkozy. "Les photos-frontière sont en train de bouger", a-t-il dit.

Jean-Louis Borloo, co-président du Parti radical valoisien s'est "réjoui" de cet échange, y voyant "le signe d'un possible rassemblement historique entre les deux courants du radicalisme au centre de la vie politique française, qu'il a toujours appelé de ses voeux".

"Je souhaite tout mettre en oeuvre, avec André Rossinot (président du parti radical) et les membres du bureau politique dans un processus démocratique interne aux partis pour réunir ces deux formations autour des valeurs républicaines, humanistes et européennes qui nous rassemblent", a-t-il fait savoir dans un communiqué.

Jean-Michel Baylet a rappelé qu'il avait été "un servant et loyal supporter de Ségolène Royal" et qu'il restait "un homme de gauche", mais il a jugé qu'il "faut reconstituer dans ce pays une force centrale".

Selon lui, les radicaux de droite du Parti radical et ceux du PRG, allié au PS, ont "des choses à faire ensemble". "Je vais parler rapidement avec Jean-Louis Borloo", a-t-il annoncé aux journalistes, à qui il a dit qu'il prendrait des "initiatives pour reconstituer un grand parti radical" après les législatives. "C'est la moindre des choses que les radicaux parlent entre eux", a-t-il jugé.

Le président du PRG a également expliqué qu'il avait répondu à l'invitation de Nicolas Sarkozy "dans un cadre de respect républicain". Les deux hommes ont évoqué les relations entre la majorité et l'opposition ainsi que les grands dossiers prioritaires de Nicolas Sarkozy.

Issu d'une scission du parti radical, le PRG, fondé en 1972, se présente aux législatives au coté du Parti socialiste, avec qui il a signé un accord électoral et politique. AP

Libellés : ,

sites&blogs Annuaire politique