Le blog de l'actualité radicale de Pascal-Eric Lalmy

Mon ancien blog sera consacré à partir de la rentrée à l'actualité politique. J'ai désormais un nouveau site personnel http://lalmy.unblog.fr/

Ma photo
Nom :
Lieu : Osny, Val d'oise, France

Pascal-Eric Lalmy, conseiller municipal de Osny et président du PRG95, mes blogs illustrent la diversité de mes engagements.

Retrouvez-moi sur mon nouveau site personnel

Lalmy 2008

lundi, juin 11, 2007

Législatives : victoire de la droite sur fond d’abstention record

Selon les projections des instituts de sondage, l'UMP du président Nicolas Sarkozy et ses alliés pourraient remporter de 383 à 501 députés, contre 60 à 185 pour les socialistes, à l’issue du second tour dimanche 17 juin. L’abstention au premier tour, dimanche 10 juin, est de 39,5%, un record sous la Ve République.

Si les Verts pourraient sauver leurs trois sortants, les communistes (entre six et dix-sept députés) devraient perdre leur groupe parlementaire, alors que le Modem de François Bayrou n’obtiendra pas plus de cinq sièges. Le PRG qui avait 9 sortants devrait parvenir à conserver au moins six ou sept sièges, en particulier en Guyane Chritiane Taubira se trouve en ballotage favorable, si l'électorat se mobilise les radicaux de gauche peuvent même espérer retrouver 9 sièges à l'assemblée nationale. Le Front National, qui enregistre une sévère déconvenue (moins de 4,3% des voix), ne sera pas représenté.
Au total, la droite a recueilli 45,5% des voix (43,5% en 2002) et la gauche 39% (40% en 2002), les deux questions essentielles qui vont déterminer les résultats du second tour sont d'abord la participation électorale et ensuite le comportement des électeurs du Modem de François Bayrou. D'abord, si la participation ne progresse pas au second tour il sera très difficile à la gauche de sauvegarder ses positions, ensuite si l'électorat du Modem se partage à parts égales entre droite et gauche ce sera à l'avantage de la droite, les chances de la gauche repose sur un bon report des voix du Modem sur les candidats PS, Verts et PRG.

Dans la perspective du deuxième tour, le Parti socialiste espère un "sursaut" afin de préserver "équilibre du pouvoir". De son côté François Bayrou a estimé que la "vague" UMP allait créer un "déséquilibre marqué" dans les institutions qu'"un jour ou l'autre" la France "regrettera".

Au final, la vague bleue annoncée a bien eu lieu, très forte, mais tout demeure possible si le rassemblement derrière les candidats de gauche qualifiés pour le second tour se réalise dans de bonnes conditions et si la mobilisation touche également les abstentionnistes.

Libellés :

sites&blogs Annuaire politique