Le blog de l'actualité radicale de Pascal-Eric Lalmy

Mon ancien blog sera consacré à partir de la rentrée à l'actualité politique. J'ai désormais un nouveau site personnel http://lalmy.unblog.fr/

Ma photo
Nom :
Lieu : Osny, Val d'oise, France

Pascal-Eric Lalmy, conseiller municipal de Osny et président du PRG95, mes blogs illustrent la diversité de mes engagements.

Retrouvez-moi sur mon nouveau site personnel

Lalmy 2008

dimanche, juillet 29, 2007

Professeurs: les parents premiers agresseurs

Il ne fait pas toujours bon être professeur ou instituteur. Pour l'année scolaire 2006-2007, la Fédération des autonomes de solidarités (Fas) a recensé 1 760 dossiers de menaces, insultes ou agressions des personnels de l'Éducation nationale.

Et qui sont les premiers agresseurs ? Les parents d'élèves, à 42 %, soit presque la moitié des cas.

Voilà donc le pénible constat réalisé pour la FAS, association régie par la loi de1901, qui regroupe les Autonomes de solidarité laïques, des structures départementales qui ont pour mission d'assurer quelque 600 000 fonctionnaires de l'Éducation Nationale contre « les risques du métier » : agressions, accidents, de mises en cause ou accusations.

Les chiffres de l'année scolaire écoulée laissent apparaître une relative baisse par rapport à l'année précédente, où l'on avait enregistré 1 774 dossiers.

Les cas recensés entrent dans deux catégories. D'abord, ceux qui ont entraîné des suites judiciaires en commençant par la consultation d'un avocat jusqu'au déroulement d'un procès, mais aussi les cas qui ont été réglés à l'amiable.

Si l'on rentre dans les détails de ce recensement, sur les 1 260 dossiers faisant l'objet d'un traitement judiciaire, les « insultes et menaces restent encore parmi les délits les plus représentés » (511 dossiers, soit 40 % des dossiers traités), suivies par les agressions physiques (264 dossiers, soit 21 %) et la diffamation (257 dossiers, soit 20 %) », écrit la FAS.

Les parents restent le premier agresseur au sein de l'école (527 dossiers, soit 42 %). Les élèves arrivent en deuxième position (437 dossiers, 35 %). L'école élémentaire et le collège sont les établissements les plus propices aux agressions avec respectivement 447 dossiers (35 %) et 424 dossiers (34 %).

Ils sont suivis de très loin par l'école maternelle (125 dossiers, 10 %), le lycée (119 dossiers, 9 %) et le lycée professionnel (74 dossiers, 6 %) », affirme la FAS, qui précise toutefois que ses adhérents sont en grand nombre « issus de l'école élémentaire et du collège.

source : La dépêche du Midi

Libellés : , ,

sites&blogs Annuaire politique