Le blog de l'actualité radicale de Pascal-Eric Lalmy

Mon ancien blog sera consacré à partir de la rentrée à l'actualité politique. J'ai désormais un nouveau site personnel http://lalmy.unblog.fr/

Ma photo
Nom :
Lieu : Osny, Val d'oise, France

Pascal-Eric Lalmy, conseiller municipal de Osny et président du PRG95, mes blogs illustrent la diversité de mes engagements.

Retrouvez-moi sur mon nouveau site personnel

Lalmy 2008

lundi, juillet 30, 2007

Téléphone : l’UFC - Que Choisir s’en prend aux 118

Selon l'association de défense des consommateurs UFC-Que Choisir, ces derniers sont les grands perdants du passage du 12, l’ancien numéro de renseignements téléphoniques, aux 118.

L’UFC – Que Choisir a publié un communiqué pour donner les résultats d'une enquête menée auprès de quatre opérateurs, plus d'un an après la disparition du 12, le numéro "historique" des renseignements téléphoniques, le 3 avril 2006.

L'enquête a porté sur 365 appels passés depuis un fixe et un mobile vers le 118 000 (dont Telegate est le propriétaire), le 118 218 (Le Numéro), le 118 712 (Orange) et le 118 008 (PagesJaunes), qui représentent plus de 90% du marché.

L’association de défense des consommateurs conclut à un "fiasco" dont le consommateur est le "grand perdant". "Quel que soit le 118 testé, le prix du renseignement est supérieur ou égal à 1,12 euro contre 0,90 euro pour le 12, soit une augmentation de 25% pour une qualité de service similaire", note l'UFC - Que Choisir. Depuis les mobiles, les prix grimpent encore, "entre 1,54 euro et 2,15 euros".

"Les prix affichés ne correspondent jamais au prix réel du service", poursuit le communiqué, qui évoque l’"arnaque de la mise en relation" et les "pièges tarifaires absolument invisibles sur les services associés" : si la mise en relation est systématiquement gratuite, la communication qui suit est surtaxée, selon des taux variables en fonction des opérateurs, de 0,11 à 0,34 euro par minute.

Bref, "les opérateurs 118 ponctionnent sans réserve les consommateurs", selon l’association, qui conseille aux consommateurs de s’adresser au successeur du 12, le 118 711, "soigneusement maintenu dans l'ombre des campagnes publicitaires". En attendant que l'Autorité de régulation des télécoms (Arcep) ne parvienne à "faire le ménage", comme l’y incite l’UFC – Que Choisir.

source : planeteradicale.org

Libellés :

sites&blogs Annuaire politique