Le blog de l'actualité radicale de Pascal-Eric Lalmy

Mon ancien blog sera consacré à partir de la rentrée à l'actualité politique. J'ai désormais un nouveau site personnel http://lalmy.unblog.fr/

Ma photo
Nom :
Lieu : Osny, Val d'oise, France

Pascal-Eric Lalmy, conseiller municipal de Osny et président du PRG95, mes blogs illustrent la diversité de mes engagements.

Retrouvez-moi sur mon nouveau site personnel

Lalmy 2008

mercredi, décembre 26, 2007

École : un rapport recommande l’école obligatoire à trois ans

Le linguiste Alain Bentolila a remis un rapport contenant quinze recommandations sur l'école maternelle à Xavier Darcos, ministre de l’Éducation nationale.

Le ministre de l’Éducation nationale a commandé début septembre ce document qui, associé aux conclusions d'un groupe de travail piloté par la Direction générale de l'enseignement scolaire réunissant syndicats et parents d'élèves, doit donner lieu à des mesures au début de l’année 2008

Dans ce rapport, Alain Bentolila affirme vouloir faire de l’école maternelle "une école à part entière et non une école entièrement à part". Pour cela, il insiste sur la "scolarité obligatoire à trois ans" (contre six aujourd’hui). Selon lui, la scolarisation à deux ans provoque la transformation de l'école maternelle en "garderie".

Le linguiste insiste aussi sur l’apprentissage progressif de la langue, afin que les enfants arrivent au CP avec "un degré de lucidité" suffisant sur le fonctionnement du langage pour "entrer dans l'écrit", par le biais d'"ateliers spécifiques, obligatoires et quotidiens" sur la communication, les sons, la syntaxe, les "gestes graphiques". Il recommande aussi d’apprendre "un nouveau mot par jour" afin que les enfants acquièrent leur "propre dictionnaire de mots oraux" de 2 500 à 3 000 mots.

En outre, Alain Bentolila préconise un "pacte" avec les parents en organisant notamment "des rencontres individuelles obligatoires avec les parents en début d'année et chaque trimestre", ainsi qu'une meilleure "formation" initiale et continue des enseignants, avec un module spécifique de 50 heures "obligatoires".

Jeudi, le syndicat SE-Unsa a jugé le rapport "composite, à la rigueur scientifique incertaine" et a critiqué des "affirmations parfois péremptoires" qui "ne débouchent pas nécessairement sur des propositions concrètes" et des propositions "qui ne sont pas toujours assises sur une argumentation". "Clairement en désaccord" avec le "désengagement progressif" de la scolarisation des enfants dès deux ans, le syndicat a dit en revanche "approuver" la préconisation de rendre la scolarité obligatoire dès 3 ans.

Sur le Café, le rapport (enpdf)

Libellés :

sites&blogs Annuaire politique